Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

15 février 2011 2 15 /02 /février /2011 16:01

 

 

MAE France

 

 

Paris, France –15/02/2011 (Pana) La France invite l’opposition centrafricaine à accepter les résultats de la présidentielle du 23 janvier tels que proclamés dimanche  par la Cour constitutionnelle qui a déclaré le président sortant, François Bozizé, vainqueur avec près de 64 pour cent des voix, a déclaré lundi à Paris le porte-parole du ministère français des Affaires étrangères, Bernard Valero.

S’exprimant lors d’un point de presse, il a exhorté l’opposition centrafricaine à « s’investir dans le cycle électoral et à porter son message lors du second tour des législatives ».

«La France prend note des résultats proclamés par la Cour constitutionnelle le 12 février. Elle souhaite que les difficultés identifiées lors du scrutin du 23 janvier, notamment par la Cour constitutionnelle, fassent l’objet d’un large dialogue», a ajouté M. Valero.

Selon lui, les insuffisances constatées lors de la présidentielle et du premier tour des législatives devront être prises en compte afin d’améliorer l’organisation des prochaines élections.

«Les élections du 23 janvier en République centrafricaine ont été marquées par la mobilisation de la population, sans incidents significatifs», a affirmé M. Valero.

L’ancien président Ange-Félix Patassé est arrivé en deuxième position devant l’ancien Premier ministre Martin Ziguelé, tandis que l’économiste Emile Gros-Raymond occupe la quatrième place.

Ils estiment que la présidentielle n’a été ni transparente ni démocratique.

 

NDLR : Le manque de courage de la France à soutenir le peuple centrafricain plutôt que le despote Bozizé qui vient de réaliser un hold-up et un passage en force électoral est inadmissible est pathétique. Puisse la France tirer leçon de ses turpitudes tunisiennes où son soutien des décennies durant au dictateur Ben Ali s’est retourné contre elle ? Un jour viendra aussi où elle regrettera l’aveuglément dont elle fait preuve actuellement en Centrafrique en protégeant contre vents et marées un despote comme Bozizé.  

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans FRANCE