Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

22 novembre 2009 7 22 /11 /novembre /2009 22:55




 

Bangui, 20 nov. (ACAP)- « Le Fonds des Nations Unies pour l’alimentation et l’Agriculture (FAO) et l’Union Européenne ont octroyé six milliards (6.000.000.000) F. CFA pour permettre à la République centrafricaine de lutter contre la faim », a annoncé, vendredi 20 novembre 2009 au cours d’un point de presse sur le déplacement du président de la République François Bozizé à Rome sur la sécurité alimentaire le ministre du Développement rurale, M. Fidèle Gouandjika.

Selon M. Gouandjika, le président de la République François Bozizé a, dans son discours, fait savoir que la République centrafricaine, à l’instar des autres pays, connaît la faim à cause de la crise internationale, notamment dans la Mambéré Kadéi, à l’Ouest.

 « Il nous a instruit d’organiser une table ronde sectorielle de l’Agriculture au niveau national et a demandé aux bailleurs de fonds de soutenir financièrement la République centrafricaine pour lutter efficacement contre la faim », a-t-il souligné.

Le chef de l’Etat a estimé que les fonds alloués à la République centrafricaine devraient servir à acheter les produits agricoles centrafricains afin de permettre aux Centrafricains de lutter contre la pauvreté et par conséquent éradiquer la faim, a encore déclaré M. Gouandjika, qui a également indiqué que le Fonds de développement agricole (FIDA) s’engage à effacer ses dettes à partir de l’an 2010 et mettre en chantiers des grands projets dans le domaine agricole. 



NDLR : Selon Bozizé, "la République centrafricaine, à l’instar des autres pays, connaît la faim à cause de la crise internationale..." (cf extrait de son discours prononcé récemment à la tribune de la FAO à Rome). Faux ! Archi-faux ! La crise a bon dos. C'est trop facile ! Avant son avènement, la faim sévissait déjà en Centrafrique. C'est la mauvaise gouvernance de Bozizé et les nombreux rackets opérés par Ndoutingai sur les collecteurs et bureaux d'achat de diamant, qui sont venus accentuer cette famine, notamment dans les zones minières du Sud-Ouest du pays. Bozizé et sa clique ont suffisament fait la démonstration de leur incapacité à gérer et à utiliser à bon escient tous ces milliards que ne cessent de déverser sur le pays la communauté internationale et différents partenaires au développement. Or, plus on déverse les milliards, plus ils en réclament et moins on en voit les retombées sur les conditions de vie des populations.. Il faut que cesse ce manège.    

 



Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Nation