Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

28 janvier 2010 4 28 /01 /janvier /2010 03:30


bonne-annee

Joseph Binguimalé


Bangui, 27 jan. (ACAP) – Le bureau de la Commission électorale indépendante (CEI) conduit par son président, le Pasteur Joseph Binguimalé, a retrouvé mercredi 27 janvier 2010, le fichier et le matériel électoraux des consultations de 2005, stockés à l’antenne de la Banque mondiale située au quartier combattant dans le 8ème arrondissement de Bangui.

Ces documents et matériels ont été retrouvés en bon état, lors d’une visite du bureau de la CEI à l’antenne de la Banque mondiale, une visite à laquelle ont pris part quelques représentations diplomatiques, le système des Nations Unies et l’ancien président de la Commission électorale mixte indépendante (CEMI) de 2005, l’ambassadeur Jean Wilibyro Sacko.

« A partir d’aujourd’hui, ces listes vont être déplacées pour être saisies. Quand ce sera fait, on va les publier partout. S’il y a des personnes qui sont décédées, on ne les retrouvera plus, s’il y a des personnes qui sont en âge de voter, on les inscrira et les enregistrera pour avoir une liste à 90 % fiable », a déclaré le président de la CEI.

 Ces listes retrouvées quasi intactes devraient faciliter le travail de la commission. Et le Pasteur Binguimalé préfère parler de révision électorale au lieu de recensement. « On ne parle pas de recensement, c’est pour ça que je parle de révision électorale », a-t-il relevé.

Parce que, a-t-il expliqué, « lorsque vous prenez un registre, vous verrez qu’il y a des noms qui sont restés intactes, et c’est depuis 2005 que ces listes n’ont pas été déplacées, on a évité la manipulation. C’est pour ça qu’on les retrouve aujourd’hui intactes».

 Le matériel retrouvé devrait permettre à la CEI de poursuivre la préparation des élections dans de bonnes conditions.

 

NDLR : Ce numéro de presdigitation est inadmissible. C'est un scandale ! En dépit de son manque de légitimité puisque récusé par l’opposition qui réclame désormais sa démission, le vrai faux pasteur Joseph Binguimalé n’en a cure et exécute imperturbablement le plan machiavélique mis en place par le ministre de l’Administration du territoire Elie Ouefio et Bozizé pour pervertir le processus électoral. Cela n’engage qu’eux car l’UFVN et le Collectif des Forces du Changement sont fermement déterminés à œuvrer pour la transparence totale du processus électoral. Les pays donateurs et l’UE ainsi que les institutions qui ont annoncé leur volonté de contribuer au financement des prochaines élections en Centrafrique ne doivent pas jouer au Ponce-Pilate et fermer les yeux ni tolérer les manœuvres frauduleuses et cousues de fil blanc de Bozizé et sa clique de truands dont la volonté de hold-up électoral ne fait pas l’ombre d’un doute.  

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Politique