Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

22 novembre 2011 2 22 /11 /novembre /2011 02:05

 

 

 

meeting du 27 dirigeants hébétés-copie-1


Bangui, Lundi, 21 Novembre 2011 11:45 - Le Front pour l'annulation et la reprise des élections (Fare-2011), plateforme de l'opposition, va boycotter les cérémonies de la fête nationale centrafricaine organisées selon lui par des "autorités illégitimes", annonce lundi un communiqué reçu par l'AFP.


"Le Fare-2011 ne participera ni au défilé, ni aux festivités du 1er décembre 2011 organisées par une caste insouciante et insensible aux souffrances de la majorité de la population", affirme le texte.

"Le climat politique actuel étant caractérisé par l'interdiction des réunions, meetings (...) le Fare-2011 rejette avec force l'invitation à défiler le 1er décembre devant les autorités illégitimes", poursuit le communiqué.


Le Fare invite les militantes, militants et sympathisants des partis politiques le composant, "à rester chez eux et à méditer sur le sort peu enviable de notre pays".

Le communiqué estime que les autorités issues des élections du 23 janvier 2011, "caractérisées par des fraudes massives et généralisées (...) n'ont ni légitimité, ni légalité pour organiser les festivités du 1er décembre".


"L'insécurité généralisée, la résurgence du choléra par la malnutrition et autres maladies endémiques, la flambée généralisée des prix et la baisse des pouvoirs d'achat des populations, le délabrement des infrastructures interdisent, par décence, toute manifestation de joie", conclut le texte.


Le Fare-2011 a été créé en mars autour de trois des cinq candidats à la présidentielle du 23 janvier, l'ex-président Ange-Félix Patassé, décédé le 5 avril à Douala (Cameroun), Martin Ziguélé, candidat du Mouvement de libération du peuple centrafricain (MLPC) et Emile Nakombo, candidat du Rassemblement démocratique centrafricain (RDC).


Le 27 août, un meeting organisé par le Fare-2011 avait été attaqué, faisant sept blessés. L'opposition avait accusé le pouvoir de l'attaque.


Les résultats de la présidentielle, remportée au premier tour avec 64,37% des voix par le président sortant François Bozizé avaient conduit l'opposition à boycotter le second tour des législatives le 27 mars. L'opposition estimait que les élections avaient fait l'objet "de fraudes massives".

© Agence France-Presse

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Politique