Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

30 juin 2010 3 30 /06 /juin /2010 03:44

 

 

Ban-Ki-Moon-SG.jpg

 

 

(Xinhua) mardi 29 juin 2010 - Le secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon, exhorte les dirigeants politiques de la République Centrafricaine (RCA) à accélérer les préparatifs des les élections présidentielles et parlementaires qui ont déjà été reportées plusieurs fois.

"Je demande au gouvernement de la République centrafricaine et à toutes les parties prenantes nationales d’accélérer la mise en oeuvre des recommandations du dialogue politique sans exclusive de décembre 2008, notamment celles concernant la sécurité et les groupes armés, et de continuer à être guidé par le même esprit de consensus et de consultation qui a caractérisé le dialogue", écrit Ban Ki-moon dans un rapport transmis au Conseil de sécurité lundi.

"J’encourage la Commission électorale indépendante à continuer son action avec le soutien d’experts nationaux et internationaux, en dépit des problèmes que pose l’organisation d’élections crédibles, transparentes et sans exclusive", a souligné le Secrétaire général de l’ONU.

Les élections présidentielles et législatives centrafricaines avaient été reportées sine die après avoir été convoquées pour le 23 avril puis le 16 mai 2010.

"J’ai pris acte de la décision consensuelle de reporter la tenue des élections ainsi que de l’adoption de deux amendements constitutionnels permettant au Président, François Bozizé, et aux membres de l’Assemblée nationale de rester en fonction après l’expiration de leur mandat", précise Ban Ki-moon dans le document.

Toutes les parties prenantes doivent "faire preuve d’un haut degré de responsabilité, respecter l’ordre constitutionnel et convenir ensemble des modalités qui permettront au processus électoral de progresser", relève M. Ban.

"Je souhaite insister sur le fait qu’il est essentiel que la Commission électorale indépendante arrête, dès que possible, un calendrier clair et réaliste pour les élections", a-t-il ajouté.

Afin d’assurer des élections crédibles et transparentes, le chef de l’ONU demande à la communauté internationale "de verser des contributions au fonds commun créé par le PNUD à l’appui des élections".

M. Ban se dit également préoccupé par "la lenteur de la mise en oeuvre des phases de désarmement et de démobilisation et de réintégration". Un nouveau retard pourrait se traduire "par des frustrations" chez les ex-combattants et conduire à la reprise du conflit.

Le Secrétaire général pointe également "la disparition de dirigeants politiques" et demande aux autorités de la République centrafricaine "de faire la lumière sur ces disparitions et de demeurer fermement déterminées à assurer la sécurité des dirigeants politiques et militaires qui se sont joints au processus de paix et qui résident actuellement à Bangui".

Le 25 mai dernier, le Conseil de sécurité de l’ONU a voté une résolution mettant fin à la Mission des Nations Unies en République Centrafricaine et au Tchad (MINURCAT) le 31 décembre prochain. Le retrait graduel des composantes militaire et civile a commencé à la fin du mois de mai. La résolution 1923 prévoit la réduction des effectifs de la MINURCAT de 3.300 à 2.200 Casques bleus, 1.900 au Tchad et 300 en RCA, d’ici au 15 juillet.

(Xinhua)

 

NDLR : C'est un clair avertissement adressé par le Conseil de sécurité des Nations Unies au hors la loi Bozizé qui est en train de manoeuvrer de toutes ses forces pour jouer les prolongations au pouvoir, fort de la loi anticonstitutionnelle qu'il a réussi à faire voter à son profit prorogeant pour une durée indéterminée son mandat expiré depuis le 11 juin dernier. L'achèvement du DDR ne saurait donc constituer le prétexte derrière lequel Bozizé devrait se retrancher pour renvoyer les élections aux calendes grecques. On le voit, Bozizé ne cesse de jouer au chat et à la souris avec la communauté internationale qu'il accuse de soutenir l'opposition. A-t-il intérêt à continuer indéfiniment ce jeu ?  

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Politique