Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

7 janvier 2013 1 07 /01 /janvier /2013 03:03

 

 

 

 

Yambete-au-stade.JPG

Steve Yambété au stade 20000 places de Bangui, rivalisant avec Lévy Yakité

 



Bangui 6 janv (CAP) - Le policier qui s'est autoproclamé lieutenant des forces armées centrafricaines, champion en détournement et arnaqueur en bozizie, Stève Yambété, continue ses basses besognes après l'échec du topo visant à faire sortir des jeunes dans la rue pour un troisième meeting de Bozizé.


On le voit donc, après son grand rival Lévy Yakité qui fait aussi de la courbette devant Bozizé, pour monter des jeunes "patriotes" qu'il a armés de machettes et d'arcs contre des ressortissants du nord de la République centrafricaine que ce suppôt de Bozizé appelle "parents des rebelles".


Yambété a réuni dans l'après-midi de ce dimanche des jeunes désoeuvrés et sans issue qu'il a enrôlés dans une milice qu'il a mise en place, au stade 20.000 places à Bangui. Il était question pour ce « doungourou » de Bozizé de les monter contre les nordistes
d'obédience musulmane.


Comme ce dernier n'était pas content du ratissage qu'ils (avec Bozizé) ont fait dans le 8ème arrondissement de Bangui en endeuillant de nombreuses familles musulmanes, il a préféré passé par ses miliciens pour finaliser son sale boulot. Yambété a ouvertement dit à ces jeunes
en sango " tongana ala fa oko i fa bale oko, tongana ala fa bale oko i fa ngbangbo ti fa na ala so eke bouba zo ape" (s'ils tuent 1 on en tue 10 et s'ils tuent 10 nous on tue 100 nordistes pour leur prouver que nous on est pas bête).


Ainsi, on a donc vu en moins de deux semaines, plus d'une centaine de cas de disparition chez les ressortissants du nord de la RCA signalés. Mais depuis, aucun des enlevés n'est rentré chez lui. On ne cesse de retrouver des corps dans des endroits éloignés, présentant des sévices corporels. Jusqu'à quand Bozizé et ses jokers vont-ils arrêter de faire couler inutilement le sang des innocents centrafricains? Ces jeunes qui se laissent aujourd'hui manipuler et fabriquer en véritables machines à tuer, doivent savoir que le vrai avenir de la RCA les attend.

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Annonces et divers