Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

26 janvier 2012 4 26 /01 /janvier /2012 20:45

 

 

Catherine-Bokassa.jpg

26/01/2012 à 18h:14 Jeune Afrique

 

Catherine Bokassa qui fut première dame de Centrafrique du temps de l'empereur Jean-Bedel Bokassa veut lancer une fondation à son nom. Mais avant même que le projet soit opérationnel, un escroc usurpe son identité pour lever des fonds...

L'ancienne impératrice Catherine Bokassa, qui vit entre Bangui (où sa résidence, un temps occupée par l'armée française, a été réhabilitée par cette dernière) et Genève, où elle retrouve régulièrement son amie Marie-Thérèse Houphouët-Boigny, ne décolère pas.

Motif : un escroc se prétendant « coordonnateur de la Fondation impératrice Catherine Bokassa » envoie depuis quelques semaines des courriers sur papier à en-tête avec cachet « officiel » et numéro de compte en banque à diverses personnalités de la place - dont la première dame de Centrafrique, Monique Bozizé - afin de solliciter leur aide dans « la lutte contre la famine, le VIH/sida et les enfants de la rue » [sic].

Or cette fondation n'existe pas encore, et la veuve de Jean-Bedel Bokassa, qui recherche des fonds pour la lancer, apprécie peu de se voir ainsi déconsidérée.


NDLR : Dans un pays où les cas de détournements de deniers publics et le nombre de bandits et autres petits malins qui imitent la voix du président Bozizé pour aller soutirer après de grosses sommes d’argent au trésor public sont légion, il n’y a rien d’étonnant que tous les escrocs et autres petits malins puissent trouver certaines failles pour profiter de la situation délétère qui règne à Bangui.

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Annonces et divers