Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

21 novembre 2011 1 21 /11 /novembre /2011 13:59

 

 

carte_centrafrique_432.gif

 

Bangui, Lundi, 21 Novembre 2011 11:41(AFP) - La région de Bria (centre) est plongée dans une "grande misère", a déclaré le médiateur de la République centrafricaine, deux mois après un cessez-le-feu entre groupes armés qui se battaient pour le contrôle du diamant.

 

"La première leçon à tirer de ce périple (dans la zone de Bria), c'est la misère, la grande misère qui a pris place dans l'arrière-pays", a déclaré à la radio nationale le Médiateur Monseigneur Paulin Pomodimo, qui est à la tête d'une caravane de la réconciliation dans la région de Bria.


"Quand on a rencontré les personnes meurtries, quand on a sillonné toutes le zones et qu'on a vu dans quelle pauvreté vivent ces personnes (...) il était temps que notre pays puisse mettre un terme à tout cela" (aux combats), a poursuivi Mgr Pomodimo.

 

Les rebelles de la Convention des patriotes pour la justice et la paix (CPJP) et les ex-rebelles de l'Union des forces démocratiques pour le rassemblement (UFDR) ont signé un accord de paix le 8 octobre, après des combats qui en septembre avaient fait 50 morts.

 

Les deux groupes constitués d'ethnies rivales, Ronga pour la CPJP, Goula pour l'UFDR, sont en conflit depuis plusieurs années, notamment pour le contrôle du diamant.


"Nous avons vu des traces qui nous ont rappelé l'âpreté des combats (...) La présence des responsables des mouvements politico-militaires de l'UFDR et de la CPJP a permis de prendre des engagements forts qui ont rassuré les populations", a ajouté le Médiateur, qui s'est rendu à Bria (centre), Ndélé (nord) et Sam Ouandja (nord-est).

 

"Le passage de la caravane samedi à Ndélé a donné l'occasion aux Goula et aux Ronga d'enterrer définitivement la hache de guerre lors d'une cérémonie où les chefs rebelles Zakaria Damane (UFDR) et Abdoulaye Hissène (CPJP) se sont serrés la main", a précisé une source au sein de la Médiation.

La "caravane pour la réconciliation" lancée la semaine denière et composée de membres du CPJP et de l'UDFR ainsi que d'hommes politiques a pour "objectif de restaurer la paix et la confiance entre les populations", selon le cabinet du Médiateur.

 

De source préfectorale, environ 4.500 personnes ont fui la région de Bria en raison des combats.

Selon Amnesty international, au moins 14 groupes armés continuent à sévir en Centrafrique.

© Agence France-Presse

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Société