Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

31 mai 2010 1 31 /05 /mai /2010 22:58

 

 

Bozizé reporte les élections

 

Kabongo 30 Mai 2010 Africa Info (Douala)

 

Ai-Rca — De sources généralement bien informées, le Président de la République François Bozize a conféré le 28 mai au Palais de la Renaissance avec les représentants de la communautaire internationale.

Il était entouré pour la circonstance du premier ministre Archange Touadera, des ministres délégués à la Défense et du DDR, respectivement Francis Bozize qui expliquait l'avancement du processus du Désarmement, démobilisation et réinsertion (DDR) et Paul Raymond Ndougou. Etaient également présents, quelques membres du cabinet présidentiel, la communauté internationale représentée par les ambassadeurs de France, des Etats Unis d'Amérique, de l'Union Européenne, de l'Union Africaine et le représentant du Bureau intégré des Nations Unies en Centrafrique (Binuca).

Selon une source proche de la présidence, il s'est agi lors de cette rencontre de la relance du processus électoral de 2010.

Selon cette même source, cette relance du processus aura donné lieu à un débat houleux sur des points chauds tels : le rachat des armes entre les mains des ex-combattants, la méthode hybride de recensement électoral et l'épineux problème des troupes de la Lord Army Resistent (LRA) de Joseph Kony sur le territoire centrafricain.

Sur ces différents points évoqués et débattus, seul un point n'a pas rencontré l'adhésion de la communauté internationale et surtout de l'Union Européenne qui l'a d'ailleurs réfuté : celui du rachat des armes. Sur d'autres points, chacun a promis d'apporter son soutien dans la mesure du possible pour pacifier le pays avant la relance du processus électoral.

A en croire notre source, en plus de ces points évoqués plus haut, est venu s'ajouter ceux du nouveau chronogramme que devrait proposer la Commission Electorale Indépendante (CEI) et son budget de fonctionnement.

Après un échange fructueux et avec espoir de se retrouver très prochainement pour des propositions concrètes, le Président de la République François Bozize a tenu a rappelé à la communauté internationale qu'aucune date ne peut être fixée pour l'heure tant que la Cei n'a pas dit son dernier mot relatif au processus électoral et tant que la question de sécurité n'est pas encore résolue.

« A entendre le Président de la République, c'est comme si la communauté internationale lui mettait des pressions pour qu'il organise très vite les élections. Certainement du nouveau sortira de leur prochaine rencontre », a confié un participant à cette rencontre qui a requis l'anonymat.

 

NDLR : Tout dans le comportement de Bozizé montre qu'il n'a pas l'intention que les élections aient lieu bientôt, se fondant sur la prorogation de son mandat par la loi anticonstitutionnelle votée par les députés le 10 mai dernier. Son refus de la mise en place du Centre de Traitement en vue de prendre en charge le recensement électoral et l'édition des cartes d'électeurs et autres est bien la preuve qu'il veut absolument frauder les élections. Il entretient par ailleurs à dessein l'insécurité dans certaines zones du pays pour en prendre prétexte pour renvoyer aux calendes grecques les élections.   

 

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Politique