Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

29 mars 2011 2 29 /03 /mars /2011 01:34

 

 

 

Bozizé dégage

 

 

RFI 28 Mars 2011

Les Centrafricains se sont peu rendus aux urnes le 27 mars 2011 pour élire leurs députés au second tour d'élections législatives dont l'issue laisse peu de doute, l'opposition boycottant le scrutin. Le Parti Kwa na Kwa du président François Bozizé devrait donc être maître à bord de l'Assemblée nationale. Les résultats devraient être connus dans les huit jours et la Cour constitutionnelle a quinze jours pour les valider.

Aucun incident grave n'a été signalé sur l'ensemble des opérations de vote de ce second tour, ce qui constitue un motif de satisfaction pour la Commission électorale indépendante et le pouvoir.

Les bureaux de vote ont ouvert le 27 mars avec du retard, mais tous ont commencé le dépouillement avant la nuit tombante. Contrairement au premier tour où durant la journée il y avait de longues files d'attente visibles, celles-ci étaient inexistantes.

Pour l'opposition, ce peu d'engouement des électeurs est le signe que son appel au boycott a été suivi. De son côté, le gouvernement estime que l'appel au boycott n'a eu aucun effet. Selon lui le deuxième tour des législatives ne peut connaître la même affluence des électeurs que le premier tour de la présidentielle et des législatives groupées.

Les résultats provisoires doivent être connus dans les huit jours, et la Cour constitutionnelle a quinze jours pour les valider. Le doute n'est plus permis. Le KNK, (Kwa na kwa - le travail, rien que le travail en langue songo), le parti du président François Bozizé va rafler la majorité absolue à l'Assemblée nationale

 

 

 

CENTRAFRIQUE : LÉGISLATIVES BOYCOTT MASSIF MAIS AUCUN INCIDENT

 

 (MISNA) 28Mars, 2011 - 16:06 - Les opérations de dépouillement des bulletins de vote ont commencé à l’issue du second tour des législatives de dimanche, qui s’est déroulé dans le calme et a enregistré une faible participation des électeurs, comme en réponse à l’appel au boycott lancé par l’opposition.

Selon les observateurs électoraux, l’issue du scrutin s’avère escomptée en faveur du parti Kwa na Kwa du président fraîchement réélu François Bozizé, considérant le désistement des principaux mouvements de l’opposition. Malgré l’ouverture tardive des 3800 bureaux de vote éparpillés surtout le territoire, aucun incident ni problème d’organisation n’a été relevé pendant la journée de dimanche et les opérations de dépouillement ont pu commencer dès la clôture du scrutin.

La Commission électorale, qui s’est dite satisfaite du déroulement des opérations de vote, a annoncé que les résultats provisoires des élections seraient diffusés dans un délai de huit jours. À partir de leur diffusion, le Conseil constitutionnel disposera de 15 jours pour se prononcer sur leur validité.

De son côté, l’opposition s’est réjouie de la portée de son appel au boycott au sein de la population, mettant en garde contre d’éventuelles manipulations du régime pour camoufler la faible affluence des électeurs.

Sur les 105 sièges en lice, 26 des 35 remportés dès le premier tour avaient été conférés au parti présidentiel. Le Front pour l’annulation et la reprise des élections de janvier 2011 (Fare 2011, opposition) avait quant à lui appelé les électeurs à boycotter ce second tour pour dénoncer les présumées fraudes à grande échelle commises par le régime. Plusieurs candidats indépendants ont néanmoins maintenu leur participation aux élections de dimanche.

 

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Politique