Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

30 mai 2011 1 30 /05 /mai /2011 01:27

 

 

 

ENERCA.jpg

 

 

Par Kpangbandjé - 29/05/2011 JDB

La Directrice commerciale assurant l’intérim du DG demande à la population de s’abstenir de tout acte de sabotage

Le point de presse très sélectif organisé dans la salle de conférence de l’Enerca par la Directrice commerciale n’a pas convaincu grand monde. Il intervient à la suite des manifestations de mécontentement des populations. Pour obliger l’Enerca à reprendre la fourniture de l’électricité dans leur secteur, les habitants de Galabadjia dans le 8e arrondissement de la ville de Bangui ont érigé des barricades sur la voie publique. Ne pouvant plus supporter les agissements des agents de l’Enerca, les abonnés des secteurs du 4e arrondissement et de Bimbo étaient prêts à suivre cet exemple pour se faire entendre de la Direction commerciale. Mise au parfum des difficultés de ses équipes sur le terrain, la Directrice commerciale assumant l’intérim du DG en déplacement, a réagi sur les ondes de la radio et télévision centrafricaine.

Selon elle, l’Enerca est en train de faire des efforts pour fournir de l’électricité à ses abonnés. Ce qui se trame contre la société relève d’un geste de mauvaise volonté et de la méchanceté. Ceux qui ont suivi la Radio et Télévision Centrafrique, la Radio Ndéké Luka etc. devront comprendre qu’il ne s’agit pas de sevrage mais des difficultés inhérentes. Agresser les agents de l’Enerca ne règlera en rien le problème, qui concerne non seulement les secteurs du 4e arrondissement et de Bimbo mais l’ensemble des abonnés de la société.

Pourtant, il y a quelque temps que les travaux de réhabilitation du site 2 de Boali ont commencé. Il avait été mis en place un programme de délestage et de rationnement en électricité. Pour juguler les nombreux désagréments, certains privilégiés se sont procurés un groupe électrogène. Après les travaux de réhabilitation, les délestages ont pris de l’ampleur au point où les abonnés définitivement privés de l’électricité sont passés à la vitesse supérieure pour obliger la Direction générale à s’occuper d’eux. A leur avis, les agents de l’Enerca ne respectent pas le programme de délestage et de rationnement. Si respect du programme il y a, certains arrondissements ne seraient pas privés d’électricité pendant plus de deux voire trois jours. Hormis le sevrage organisé, il y a aussi le comportement de certains agents intéressés. Outre, ce phénomène figure également la question de surfacturation organisée à la tête et au rang du client.

 

NDLR : C'est tout simplement pathétique pour une entreprise en situation de monopole pour la fourniture et la commercialisation du courant électrique en Centrafrique comme l'ENERCA, d'en être réduite à solliciter la compréhension de sa clientèle du fait de son incapacité à satisfaire la demande et les besoins. Depuis plus de huit ans que Bozizé et Ndoutingaï sont venus soi-diant "libérer" les Centrafricains, un tel aveu signe leur échec total et les disqualifie dans leurs prétentions à gérer les affaires de ce pays. Dès lors, on ne peut comprendre leur entêtement à s'accrocher au pouvoir quitte même à frauder les élections.  

 

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Politique