Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

24 avril 2010 6 24 /04 /avril /2010 23:27

 

 

carte_centrafrique_432.gif

 

 

Ai-Rca 22 Avril 2010 (Africa Info Douala) — «Des listes électorales confisquées par les éléments de l'armée populaire pour la restauration de la démocratie (Aprd) qui sont à Nana-Boguila dans l'Ouham ».

C'est en substance le contenu du rapport de mission fait, ce jour au siège de la Commission Electorale indépendante (CEI) à Bangui, par Moussa Djarrab Roudouane, représentant de l'Union des Forces Républicaines (UFR) au sein de cette institution et coordonnateur de la 13ème mission de la CEI sur les opérations de révision des listes électorales dans l'Ouham , a appris l'agence Ai.

Le président de la CEI Joseph Binguimale, en réceptionnant les listes électorales et le rapport de la 13ème mission présenté par Moussa Djarrab, n'a pas caché sa joie et à fait remarquer que cet exercice auquel les commissaires et autres ont assisté aujourd'hui ne faisait que confirmer ce qu'il avait promis. ".J'ai toujours promis aux Centrafricains et aux organismes internationaux que, chaque fois qu'un commissaire reviendra de mission, il restituera lui-même le rapport et en direct pour que vous compreniez qu'à l'intérieur nous travaillons" s'est-il félicité.

A en croire M Binguimale, treize commissaires sur seize sont déjà revenus de leur mission et les trois autres ont été confrontés à des problèmes avec leurs véhicules et une mission de secours quittera dès aujourd'hui Bangui, la capitale. «En plus des difficultés d'argent qui minent la CEI, viennent s'ajouter d'autres », a-t-il déclaré.

Avant d'introduire le coordonnateur de l'Ouham, le président a fait savoir au préalable : «Moussa a passé plus de vingt jours dans cette préfecture pour sensibiliser la population et superviser les opérations de la révision des listes électorales et n'est rentré qu'hier, 21 avril 2010, à Bangui »

Prenant la parole, Moussa a remercié les autorités locales pour leur soutien qui lui aura permis de mener à bien sa mission. Selon lui, cette mission consistait à former les membres du comité sur la révision des listes électorales, à réviser les listings de 2005 et à procéder à un recensement électoral.

"Cette mission, nous l'avons conduite dans des difficultés dues au comportement de certains rebelles. Il y a des zones que nous n'avons pas pu pénétrer, tout simplement parce que des éléments de l'Aprd (Rebellion armée) nous ont barré la voie», a-t-il dit.

« Si les éléments de l'Aprd ne sont pas dans une zone donnée et qu'ils apprennent que vous êtes là en train de faire de recensement, ils viennent et ils confisquent tout», a témoigné Moussa avant de poursuivre : "de la commune de Markounda en allant vers Maitikoulou, dans le nord-ouest de la République Centrafricaine, les populations de ces village n'ont pas été recensées parce que les éléments de l'Aprd ne l'acceptent pas. Tout comme à Batangafo et Bédé; la liste est longue".

Pour le coordonnateur de l'Ouham, les rebelles n'obéissent à aucun ordre, sauf à ceux venant de leur chef hiérarchique. "Pour preuve, tous les messages inter-préfectures envoyés par les autorités locales n'ont pas été respectés", a-t-il souligné.

«Les éléments de l'Aprd ont confisqué des listes électorales entre Boguila et Nana Bakassa, à Maitikoulou», a réaffirmé Moussa.

Selon lui, la grande partie du travail a été faite «car nous avons réussi à faire 90% de la révision de la liste électorale et du recensement»

Après ce tableau sombre dressé par le coordonateur Moussa Djarrab, le président de la CEI en a profité pour envoyer un message au président de l'Aprd. «Je lance un appel au président de l'Aprd pour l'exhorter à permettre que, nous puissions récupérer ces documents».

Kabongo (Africa Info Douala)

 

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Politique