Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

22 janvier 2011 6 22 /01 /janvier /2011 14:53

 

 

Ban Ki moon

 

 

 

New York (Nations unies) 22/01/11 11:05 - Le secrétaire général des Nations unies Ban Ki-moon a souligné vendredi qu'il était important que les élections présidentielles et législatives en Centrafrique prévues dimanche soient "crédibles, transparentes et inclusives".

 "Le secrétaire général suivra avec intérêt les élections", a souligné son porte-parole Martin Nesirky. Il est également important "que les résultats soient respectés par tous les candidats et partis conformément au code de conduite", a-t-il ajouté.

 M. Ban "espère que le processus électoral contribuera à poser les jalons de la stabilité et du développement en République centrafricaine", a-t-il encore souligné. Quelque 1,8 million d'électeurs sur une population de 4,5 millions sont appelés aux urnes dimanche pour choisir leur président et leurs députés.

 Dans ce pays, miné par des années d'instabilité, l'opposition est très critique sur l'organisation de ces élections dont l'enjeu principal est la paix. Les opposants ont dénoncé notamment le non-affichage des listes électorales, évoquant une voie ouverte à la contestation.

 

NDLR : Ban Ki-moon feint il d’ignorer que Bozizé et ses partisans n’ont fait que violer ce fameux code de bonne conduite dès sa signature et durant toute la campagne électorale. Pour eux, ce n’est qu’un chiffon de papier. Il est temps que les Nations Unies et leur Secrétaire général abandonnent la langue de bois et ouvrent les yeux pour bien voir ce que font Bozizé et sa clique du KNK. Jusqu’au scrutin, les listes électorales ne sont toujours pas affichées en dépit des mensonges de Binguimalé et Vondo de la CEI. Rien que ce fait, jette déjà suffisamment de discrédit sur ces élections qui vont se tenir dans des conditions hors normes, bien dignes d’une république bananière. Cela ne doit pas échapper aux nombreux observateurs déjà présents sur place.  

 

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Relations Internationales