Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

24 janvier 2011 1 24 /01 /janvier /2011 11:43

 

 

Pierre Buyoya

 

Ai- Rca- Dimanche, 23 Janvier 2011 19:21  Une forte délégation des observateurs de l'Organisation Internationale de la Francophonie (OIF) conduite par l'ancien président burundais Pierre Buyoya s'est entretenue à la veille de la journée électorale avec le chef de l'Etat sortant François Bozize.

De sources bien introduites, le chef de la délégation Pierre Buyoya était porteur d'un message du secrétaire général de la Francophonie  au président sortant Bozize.

Selon la même source, leur discussion était focalisée essentiellement sur le déroulement et l'observation des scrutins de ce jour.

" Nous sommes une délégation de l'OIF venue en mission d’observation. Nous sommes venus remettre au  président sortant Bozize un  message du secrétaire général de l’OIF.  Et aussi avoir une idée les préparatifs du scrutin" a confié M Buyoya au sortir de l'audience ajoutant que l’organisation qu’il représente souhaite des  élections  libres, transparentes et apaisées.

Il a émis le vœu de voir ces échéances déboucher sur la mise en place des institutions démocratiques  une vie politique apaisée et ce conformément à la charte de la francophonie sur la démocratie.

La délégation est composée d'une trentaine  d’observateurs dont  9 équipes déployées dans les provinces et 5 équipes pour Bangui et ses environs.

Kabongo, Ai Bangui

 

NDLR : Le maintien en fonction jusqu’au bout comme président de la CEI du nullissime vrai faux pasteur Binguimalé est aussi un échec de l’OIF et son émissaire Buyoya qui n’ont jamais réussi à obtenir le départ de cette calamité. Les conséquences sont là : la grande pagaille, les graves insuffisances qui ont permis les fraudes les plus invraisemblables de la part du candidat Bozizé et son KNK. C’est à se demander si tout cela n’a pas été fait à dessein pour permettre la réélection du dictateur sanguinaire que certains présentent comme favori voire même déjà vainqueur de ces consultations.

 

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Relations Internationales