Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

21 juin 2010 1 21 /06 /juin /2010 23:23

 

 

ZIg-Zag.jpg

 

 

Kabongo 20 Juin 2010 Info (Douala)

Le président du Mouvement de Libération du Peuple centrafricain (MLPC) Martin Ziguélé a présidé le 17 juin à Bangui, l'ouverture des travaux du séminaire de formation des candidats de son parti aux élections législatives et la présidentielle de 2010.

C'était en présence de Didier CHOUAT de l'internationale socialiste, ancien député du Parti Socialiste français des Côtes d'Armor, venu de France.

Organisée par le MLPC en partenariat avec la Fondation Jean-Jaurès, selon des sources proches des organisateurs, cette formation de renforcement de capacité de 48 heures, axée sur la conduite d'une campagne électorale, s'adressait à l'ensemble des cadres dirigeants, et aux futurs candidats du parti venus de toutes les 16 préfectures de la république centrafricaine.

«Cette session de formation qui succède à la première animée par notre ami Gérard Fuchs, lui aussi ancien député PS, s'inscrit en droite ligne des recommandations de notre 3ème congrès de juin 2007. Comme vous le savez, à l'issue de ces assises, les congressistes ont décidé de placer la modernisation du Parti et ses méthodes d'action et de travail comme une de ses trois priorités, aux côtés de notre nécessaire restructuration et de notre ouverture aux forces vives de notre pays», a déclaré Martin Ziguélé.

Pour lui, « il n'y a de richesse que d'hommes, vous le savez tous, et la pérennité de notre Parti dans l'espace politique centrafricain ne sera garantie que par la qualité de ses cadres, à divers niveaux, acquise grâce à une politique soutenue de renforcement de leurs capacités ».

« Après avoir désigné et investi nos camarades aux élections législatives, l'Ecole du Parti, en collaboration avec la Fondation Jean Jaurès a souhaité doter nos futurs députés des connaissances indispensables à la gestion d'une campagne électorale locale efficiente. Mais le futur député MLPC est également cadre du Parti et les cadres non candidats sont également impliqués dans la campagne électorale » a expliqué le président qui avait déjà envisagé les avantages que procurerait de cette formation.

«Pour être efficace, il faut maîtriser le savoir, le faire- savoir en matière politique, managerielle et électorale. Dotés de ces outils à la fin de cette formation, vous retournerez rapidement dans vos structures pour continuer à travailler efficacement, comme des fourmis, afin de renforcer notre maillage du territoire national par des actions de proximité bien ciblées, pour garantir la victoire au premier tour de notre Parti», a-t-il conclu

 

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Politique