Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

10 juillet 2010 6 10 /07 /juillet /2010 15:51

 

 

Pomodimo Paulin-copie-1

 

 

Kabongo 10 Juillet 2010 Africa Info (Douala)

 

Ai-Rca — En présence du Ministre délégué aux finances Hassan Abdallah Kadre, une délégation des orphelins et veuves des soldats centrafricains tombés armes à la main lors des derniers conflits militaro politiques a été reçue le 9 juillet à Bangui par le Médiateur de la République, Mgr Paulin Pomodimo pour une concertation sociale.

La délégation était conduite par la veuve Judith Zekelendji,

Selon une source proche du conseil national de la médiation, cette rencontre, la deuxième du genre, avait pour objectif de débattre des questions liées au paiement aux ayants droits des arriérés des indemnités et salaires.

«Nous avons demandé à la délégation de produire une liste fiable de concert avec le ministère de la défense qui va la transmettre au ministère des finances pour voir comment est- ce que nous pouvons faire une programmation progressive », a confié M Abdallah au sortir de la rencontre.

A l'en croire, parce qu'il existe de fausses listes produites qui ont gonflé le montant, il serait judicieux que les nouvelles soient authentifiées par le Ministère de la défense pour un traitement transparent, en tenant compte des bases de données déjà disponibles afin de supprimer les irrégularités et avoir un montant fiable.

«Nous souhaitons que le ministère de la défense puisse valider ces listes là et reconnaître qu'effectivement, ce sont des orphelins et veuves des victimes de la guerre qui en bénéficieront. Cela nous permettra d'arrêter des montants et je suis sûr et certain que quelques chose sera faite» a-t-il expliqué.

«Nous somme venus voir le médiateur par rapport aux arriérés de nos époux, soldats tombés sur le champ de bataille» a déclaré la veuve Judith Zekelendji, poursuivant que la plupart des ayants droits sont dans des maisons de location.

«Nous supplions le gouvernement de nous payer ces arriérés qui vont certainement nous permettre de mener des activités génératrices de revenues pour enfin subvenir aux besoins de nos enfants et de nous-mêmes », a-t-elle ajouté.

A en croire la veuve Zekelendji, c'est depuis mars 2008 que ce collectif a entrepris des démarches mais n'a jamais été reçu. «Dieu merci, la rencontre avec le médiateur nous a permis de voir pour la première fois un membre du gouvernement», s'est-elle réjouie.

Selon elle, le collectif ne se retrouve pas dans la liste et le montant rendus publics par le médiateur.

«Nous avons compris enfin que ce retard est du à l'effectif et le montant gonflés par des personnes de mauvaise foi», a-t-elle souligné, écoeurée.

«Nous allons remettre au médiateur la liste déjà prête» a conclu la veuve Zekelendji.

 

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Société