Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

20 février 2013 3 20 /02 /février /2013 04:24

 

 

 

rebelles de Séléka en RCA

 

 

BANGUI Mardi 19 février 2013 18:40 UTC (Xinhua) - Les rebelles de la coalition Séléka qui ont occupé depuis deux semaines la ville de Mobaye, dans le sud de la République centrafricaine, ont été évacués dimanche dernier par les forces multinationales en Afrique centrale (FOMAC). Aucun incident n'a été signalé, selon les témoins joints ce mardi matin.


L'évacuation s'est produite après des jours de négociations entre les chefs de mission de la Fomac et les chefs des opérations de la Séléka dans la ville, d'après Pascal Dadou, un agent de l'Etat qui se trouve dans la localité. « Les rebelles ont quitté la ville sans aucune résistance. Ils ont été encadré par les éléments de la Fomac, sans brutalité », a-t-il dit.


Les éléments de la Séléka ont quitté la ville à bord de cinq véhicules de la Fomac, précise Marcel Kolissoura, un habitant de la ville. Après le départ des hommes de la Séléka, certaines personnes qui avaient fui vers la République démocratique du Congo et dans les villages environnants ont commencé à regagner la ville de Mobaye, selon les témoins.


 Le nouveau ministre de la Défense et chef de la coalition Séléka, Michel Djotodja, a affirmé que les villes de Kaga-Bandoro (centre), de Bria (Nord-est) et de Ndélé (Nord-est) ,sont prévus pour le regroupement des rebelles avant le processus de leur désarmement, démobilisation et réinsertion. 

 

Toutefois, les attaques de petite envergure menées par des éléments de la Séléka sont rapportées. A Kouango, une localité située à l'ouest de Mobaye, des sources religieuses affirment qu'une dizaine des éléments de la Séléka ont fait irruption en fin de la semaine passée, au domicile d'un conseiller du chef de l'Etat, dans la ville de Bombala, située à 40 kilomètres de la ville, sur la route de Grimari.


Lundi à Kaga-Bandoro, les rebelles ont pillé la maison d'un commerçant, qu'ils avaient assassiné, il y a de cela quelques jours dans la ville de Kabo (Nord), a confié un habitant. Leurs leaders qui se trouvent à Bangui, disent que ces actes de violence sont perpétrés par des éléments incontrôlés. Ils promettent de les cantonner dans un bref délai dans les villes précitées.

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Dossiers