Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

1 septembre 2011 4 01 /09 /septembre /2011 16:59

 

 

 

 

 

carte_centrafrique_432.gif

SANCTIFICATION NATIONALE REQUISE !

*   *   *

Le psalmiste un jour a posé cette question anodine, mais combien vitale pour ceux qui auront la sagesse de vouloir en creuser davantage les termes afin d’en tirer la « substanfique moëlle » (dixit Rabelais) tant pour eux-mêmes que pour leur nation :

« 3 Quand les lois qui soutiennent la société sont détruites, que peut faire celui qui t’obéit ? » (Psaume 11 : 3).

Chrétien(ne) centrafricain(ne) : quelle que soit ta position sociale au sein de notre nation et quelles que soient tes occupations présentes, arrête-toi un instant et médite ces paroles du Seigneur, qui sont vie, paix et prospérité effective pour quiconque les prend au sérieux et, surtout, les met en pratique, et au quotidien :

q ÉSAÏE 59 : 1 - 19

« 1  La main du SEIGNEUR n’est pas trop faible pour vous sauver, c’est sûr. Il n’est pas trop sourd pour vous entendre. 2 Mais ce sont vos fautes qui mettent une barrière entre vous et votre Dieu. S’il s’est détourné de vous pour ne plus vous voir ni vous entendre, c’est à cause de vos péchés.

3 Vous avez du sang sur les mains, vos fautes salissent vos doigts. Votre bouche dit des mensonges, vos lèvres laissent passer des méchancetés.

4  Au tribunal, vous portez plainte injustement. Vous ne défendez pas les gens selon la vérité. Vous vous appuyez sur le vide, vous dites des choses fausses, vous portez le mal en vous et vous accouchez du malheur.

5 (59:5–6) Vos actions sont comme des œufs de vipère : si quelqu’un en mange, il meurt. Dès qu’on écrase un œuf, il en sort une vipère. Les toiles que vous tissez ressemblent aux toiles d’araignée. Elles ne permettent pas de coudre des vêtements, ni de se couvrir. Elles ne servent qu’à créer le malheur.

 6  (59:5–6) Vos mains ne produisent que de la violence. 7  Vos pieds courent faire du mal, vous êtes pressés de tuer des innocents. Vous ne pensez qu’à faire le mal. Partout où vous passez, c’est la violence et la destruction. 8  Vous ne connaissez pas le chemin de la paix, on ne trouve pas le droit là où vous marchez. Vos chemins, vous les rendez tordus, et celui qui les suit ne connaîtra jamais la paix.

9  C’est pourquoi Dieu n’agit pas en notre faveur et ne nous rend pas justice. Nous espérions la lumière, et nous sommes dans le noir. Nous attendions le lever du jour, et nous marchons dans la nuit. 10  Nous avançons comme des aveugles le long d’un mur. Nous cherchons notre chemin, comme des gens qui ne voient pas clair. En pleine journée, nous perdons l’équilibre comme à la tombée de la nuit. Nous sommes en bonne santé, mais nous ressemblons à des morts. 11  Nous grognons tous comme des animaux sauvages, nous gémissons sans cesse comme des colombes. Nous espérions que Dieu agirait, mais il ne se passe rien. Nous attendions qu’il nous sauve, mais il reste loin de nous.

12 Oui, SEIGNEUR, nous t’avons souvent désobéi. Nos péchés nous accusent. Nous pensons sans cesse à nos révoltes, nous connaissons bien nos fautes.

13  SEIGNEUR, nous t’avons désobéi, nous t’avons trahi, nous avons fui loin de toi, notre Dieu. Nous parlons seulement d’écraser les autres et de nous révolter. Notre cœur et notre tête sont pleins de mensonges. 14 C’est pourquoi le respect du droit recule, la justice est loin de nous. Sur la place du marché, la sincérité est près de tomber, l’honnêteté n’y entre plus.

15 Oui, la sincérité a disparu, et celui qui veut rester honnête se fait tout arracher. Le SEIGNEUR a vu tout cela. Il a trouvé que l’absence de droit était une mauvaise chose.

16  Il a vu que personne ne réagissait, il a été surpris que personne ne fasse quelque chose. Alors il a décidé d’agir lui–même, et c’est sa justice qui lui en a donné la force. 17  Il a mis la justice comme vêtement de combat, il a posé sur sa tête le casque du salut. Il s’est couvert de l’habit de la vengeance. Le vêtement qui l’enveloppe, c’est son ardeur à combattre.

18  Il rendra aux gens ce qu’ils ont mérité. Sa colère est pour ses adversaires, la punition est pour ses ennemis, même pour les pays lointains.

19  Alors, de l’est à l’ouest, tout le monde respectera le nom du SEIGNEUR, tous respecteront sa gloire. Oui, le SEIGNEUR arrivera comme un torrent au creux d’une vallée, poussé par la tempête ».

Cher(e) Compatriote : dans notre propre pays, nous ne mangeons plus à notre faim, ne pouvons nous soigner comme il le faudrait, mourons désormais de la moindre maladie et, en plus, notre pays est en train de mourir, lui aussi, à petits feux, dans l’indifférence générale de nos gouvernants, qui ne savent plus se révolter face à la pauvreté extrême du plus grand nombre, et face à innombrables injustices à l’égard des pauvres.

 

Que faire, dans cette tragédie révoltante, pour obtenir un peu de répit de la part du Dieu vivant, dont notre nation constitue aussi l’héritage autant que les autres nations de la terre (cf. Psaume 2), avant que ne vienne la fin de l’Histoire humaine, si certaine, désormais ?

 

Voici encore quelques passages de la Parole, à méditer et à mettre en pratique, au quotidien, chacun pour ce qui le concerne (car chacun rendra compte pour lui-même), passages susceptibles d’aider chacun d’entre nous à s’examiner personnellement devant le Seigneur des cieux, et à changer radicalement de conduite à l’égard de son prochain, qu’il soit un proche, un ennemi ou un étranger. Alors seulement, la colère du Dieu vivant contre notre pays s’apaisera et chacun, grand ou petit, expérimentera dans sa propre vie ce qu’est la bénédiction divine consécutive à un acte de repentance sincère et définitif, autant que d’amour de Dieu et du prochain :

 

q PSAUME 11 : 4 - 7

 

« 4 Le SEIGNEUR est dans son temple saint, le SEIGNEUR a son siège de roi dans le ciel. De là, il regarde les habitants de la terre, il les observe avec attention. 5  Il apprécie ceux qui lui obéissent, mais il déteste les gens mauvais, ceux qui aiment la violence. 6  Sur eux, le SEIGNEUR va faire tomber une pluie de feu et de poussière brûlante. Un vent de tempête soufflera sur les gens mauvais. Voilà tout ce qu’ils vont recevoir ! 7  Oui, le SEIGNEUR est juste, il aime tout ce qui est juste, et ceux qui ont le cœur pur pourront voir son visage ».

 

q ÉSAÏE 1 : 16 - 20

 

« 16 Lavez–vous, rendez–vous purs. Éloignez de mes yeux vos actions mauvaises, arrêtez de faire le mal. 17 Apprenez à faire le bien. Cherchez à respecter le droit. Ramenez dans le bon chemin celui qui écrase les autres par l’injustice. Défendez les droits des orphelins, prenez en main la cause des veuves. »

18 Le SEIGNEUR dit : « Venez, nous allons discuter. Même si vos péchés ont la couleur du sang, ils prendront la couleur du lait. S’ils sont rouges comme le feu, ils deviendront aussi blancs que la neige. 19  Si vous acceptez d’obéir, vous pourrez manger les bonnes choses du pays. 20  Mais si vous refusez, si vous continuez à vous révolter contre moi, l’épée vous dévorera. »

Voilà ce que le SEIGNEUR affirme ».

 

q JEAN 9 : 31

« 31 Nous savons que Dieu n’exauce point les pécheurs ; mais, si quelqu’un l’honore et fait sa volonté, il l’exauce ».

q JOSUÉ 3 : 5

« 5 Josué dit au peuple : ‘Sanctifiez–vous, car demain l’Eternel fera des prodiges au milieu de vous’ ».

Bonne méditation, fils ou fille bien-aimée de mon très pays.

C. MABADA-MABAYE – Pasteur  Jeudi 1er Septembre 2011

 

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Nation