Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

11 avril 2011 1 11 /04 /avril /2011 18:17

 

 

RCA_carte-2.jpg

 

 

LIBREVILLE - AFP / 11 avril 2011 16h01 - Des combats dimanche dans le nord de la Centrafrique entre la rébellion de la Convention des patriotes pour la justice et la paix (CPJP) et l'armée ont fait 27 morts, a affirmé la rébellion lundi.

Une source du haut commandement militaire à Bangui interrogée par l'AFP a confirmé des accrochages meurtriers sans en préciser le bilan.

"Nous avons été attaqués par un groupe de milices de l'UFDR (ex-rébellion de l'Union des forces démocratiques pour le rassemblement) et des Forces armées centrafricaines (FACA)" regroupant "une centaine" d'hommes", a annoncé à l'AFP à Libreville Abdoulaye Hissène, dirigeant de la CPJP.

"Il y a eu 22 morts de leur côté. De notre côté, il y a eu 5 morts et 15 blessés", a-t-il dit.

"Ils ont attaqué le village de Sissikébé non loin de Birao (nord) sous prétexte que c'est le siège de la CPJP", ce qui est faux, a-t-il affirmé, ajoutant qu'"ils ont brûlé à peu près 30 maisons" et que la CPJP poursuivait les assaillants.

Interrogée par l'AFP, une source du haut commandement militaire à Bangui a déclaré que les "Faca ont fait face à une série de deux attaques à une centaine de kilomètres de Birao sur l'axe Birao-Ndélé (nord)".

"Nos éléments ont repoussé ces attaques faisant plusieurs morts parmi les rebelles. Présentement il est difficile de dire avec exactitude combien de rebelles ont été tués, mais avec la poursuite des opérations de ratissage on en saura un peu plus", a-t-elle précisé.

"Il se trouve que la CPJP a choisi depuis l'attaque de Birao en novembre dernier, de tendre des embuscades à nos patrouilles et aux relèves. C'est ainsi qu'au mois de février, trois de nos éléments sont morts dans l'une d'elles alors qu'ils rentraient à Bangui. Et en plus la CPJP a attaqué deux villages le mois dernier vers Ndélé", a-t-elle poursuivi.

"L'armée veut sécuriser au maximum les routes du nord-est, ainsi que les populations contraintes à se déplacer", a-t-elle ajouté, affirmant que les Faca "sont dans une logique de défense et de riposte".

Des combats entre la CPJP et l'armée en mars dans la région de Ndélé avaient fait 7 morts parmi les civils de source officielle, 32 dont 28 de l'armée et de l'UFDR selon la rébellion. Ces derniers chiffres avaient été démentis de source militaire centrafricaine.

En novembre 2010, la CPJP avait pris Birao, principale ville du nord faisant 6 morts et une dizaine de prisonniers au sein des Faca. L'armée tchadienne avait, à la demande de Bangui, repris la ville le 1er décembre. 65 rebelles avaient été tués selon le bilan donné par Bangui.

La CPJP, qui affirme lutter pour la démocratie, n'a pas signé les accords de paix de 2008. Son principal dirigeant était l'ex-ministre Charles Massi donné pour mort par sa famille depuis janvier 2010.

(©)

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Nation