Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

4 octobre 2011 2 04 /10 /octobre /2011 00:40

 

 

Nam-Gisele.jpg

 

                                       Gisèle Nam

 

Ai- Rca Dimanche, 02 Octobre 2011 15:20 - Un bâtiment abritant le collège d'enseignement général (CEG) et construit par la société sucrière en Centrafrique (SUCAF) a été inauguré le  30 septembre à Ngakobo, dans la préfecture de la Ouaka,

La cérémonie était présidée par la Ministre de l'enseignement primaire, secondaire et de l'alphabétisation Annie Gisèle Nam.

C'était en présence du Ministre  de la Justice Firmin Feindiro, Ministre résident de la Ouaka et celui de l'Energie Mbolifatran et du Directeur Général de SUCAF Centrafrique Remy Wernert.

Selon une source proche de la direction générale de SUCAF Centrafrique, le nouveau bâtiment devant servir désormais du collège d'enseignement général porte le nom  de  Pierre Castel

Dans son discours, la Ministre de l'enseignement primaire et de l'alphabétisation  a rappelé que la construction de cet établissement scolaire obéit aux termes du préalable de l'accord  entre le gouvernement et son partenaire la SUCAF relatif à la prorogation de la protection signée le 4 septembre 2008.

Dans cet accord, une mention spéciale est faite sur les obligations de la SUCAF. « La SUCAF Centrafrique a l'obligation de poursuivre et intensifier les efforts déjà entrepris dans le domaine de la formation en vue de la promotion des cadres nationaux et assurer la couverture sociale, éducation, santé, cadre de vie etc.", a-t-elle expliqué.

A en croire Madame Gisèle Nam, cet établissement scolaire viendra  diminuer le taux de déperdition des enfants de Ngakobo envoyé à Bambari et le taux élevé de grossesse non désirées dont les filles des ouvriers de Ngakobo, sont victimes.

"Je suis convaincue que SUCAF Centrafrique a la bénédiction de toutes les mamans de Ngakobo qui sont obligées de se séparer de leurs enfants de moins de 12 ans" a-t-elle ajouté.

Le membre du gouvernement a lancé un appel aux autres sociétés installées en Centrafrique à emboîter le pas à la SUCAF Centrafrique "afin qu'éclose çà et là des écoles primaire et secondaire pour garantir l'avenir de nos enfants et répondre au vœu du gouvernement de rapprocher l'école des communautés afin de permettre à chaque enfant centrafricain de bénéficier assez longtemps des bienfaits de l'éducation familiale et scolaire"

"C’est le fruit de la promesse qui a été fait il y a très longtemps à la jeunesse de Ngakoko. C'est un vieux  projet qui date des années 80, projet de la SOGESCA et mis en œuvre par la SUCAF Centrafrique"  a précisé M Rémy Wernert, Directeur Général de SUCAF Centrafrique, interrogé par l'agence Ai.

Le bâtiment long de 36 mètres sur 8, constitué de quatre salles de classes, un bureau pour l'administration et un autre pour le corps professoral, a couté environ  30 millions de francs CFA.

Kabongo, Ai Bangui

 

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Nation