Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

10 octobre 2011 1 10 /10 /octobre /2011 00:29

 

 

 

cpjpufdr

 

BANGUI 9 oct  (AFP) - Un cessez-le-feu a été signé dans la nuit de samedi à dimanche entre les deux groupes armés dont les affrontements avaient fait 50 morts en septembre à Bria (centre), a annoncé dimanche la radio nationale.

"La CPJP (Convention des patriotes pour la justice et la paix, rébellion) et l'UFDR (Union des forces démocratiques pour le rassemblement, ex-rébellion), viennent de signer l'accord de cessez-le-feu. Ce qui prouve que les deux parties ont au cours des négociations manifesté leur engagement, leur volonté à ramener la paix dans la partie de la Haute-Kotto, la Vakaga, le Bamingui-Bangoran (centre et nord) qui sont depuis quelques jours théâtre d'affrontements fratricides entre ces deux groupes", a affirmé le directeur général de la radio David Gbanga.

Ces deux groupes rebelles, constitués d'ethnies rivales, Ronga pour la CPJP, Goula pour l'UFDR, sont en conflit depuis plusieurs années, notamment pour le contrôle de l'extraction du diamant.

L'accord en cinq points prévoit notamment "l'arrêt immédiat de toutes les hostilités, des campagnes médiatiques et de toutes les exactions et violations des droits humains", "le retrait dans un délai de huit jours à compter de la date de signature de toutes leurs troupes de la ville de Bria et le retour des combattants des deux parties dans leurs sites respectifs", selon la radio.

Par ailleurs, "la CPJP s'engage à adhérer sans délai à l'accord de paix global de Libreville".

La CPJP avait signé un cessez-le-feu avec les autorités de Bangui en juin, sans pour autant intégrer l'accord global de paix de Libreville de 2008, signé par de nombreux mouvements rebelles dont l'UFDR.

Cet accord intervient après la mise en place lundi d'un Comité de conciliation composé du Médiateur de la République, Mgr Paulin Pomodimo, de plusieurs ministres ainsi que des représentants de la Mission de consolidation de la paix en Centrafrique (Micopax, force multinationale d'Afrique centrale), et le Bureau intégré des Nations Unies en Centrafrique, Binuca.

Le comité a reçu samedi soir à huis clos les représentants de deux groupes, Abdoulaye Hissène, chef de la CPJP et Zakaria Damane de l'UFDR

Le gouvernement, à qui certains avaient reproché son manque de réactivité dans la crise, a déployé fin septembre des troupes dans tout le secteur.

Copyright © 2011 AFP. Tous droits réservés.

 

NDLR : Il s’agit visiblement d’un accord arraché aux forceps et qui ne garantit rien de durable connaissant la nature véritable de ces mouvements dont l’un (l’UFDR de Zakaria Damane) a été instrumentalisé, armé et financé par Bozizé pour en faire un organe supplétif des Forces armées centrafricaines et l’autre, la CPJP de Abdoulaye Hissène, qui cherche aussi à exister. Les prochains jours et semaines nous fixeront sur la crédibilité de ces accords.

 

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Dossiers