Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

20 avril 2010 2 20 /04 /avril /2010 18:48

 

 

Bozize171108275-copie-1.jpg

 

 

 

BANGUI AFP / 20 avril 2010 19h09 - Le président centrafricain François Bozizé a limogé mardi les ministres Cyriaque Gonda et Elie Ouéfio, jusqu'alors considérés comme deux de ses proches, ainsi que son conseiller et porte-parole de la présidence, selon des décrets lus mardi à la radio nationale.

Cyriaque Gonda, qui est président du Parti national pour un Centrafrique nouveau (PNCN, majorité présidentielle), a fait son entrée au gouvernement en 2008, après avoir été ministre conseiller et porte-parole du président. Jusqu'à mardi, il était ministre de la Communication et porte-parole du gouvernement.

Ses fonctions de porte-parole du gouvernement ont été confiées au ministre de l'Agriculture, Fidèle Gouandjika, selon un autre décret. Son remplaçant au ministère de la Communication n'a pas été désigné.

Juriste politologue et ancien fonctionnaire international, Cyriaque Gonda avait conduit pour le camp du pouvoir les négociations avec les rébellions centrafricaines ayant abouti à la signature en 2008 et 2009 d'accords de paix entre Bangui et plusieurs mouvements insurgés.

Il a aussi été un des principaux organisateurs du Dialogue politique inclusif, forum de paix et de réconciliation intercentrafricain tenu à Bangui en décembre 2008.

Il avait été récemment critiqué par M. Bozizé, qui l'a accusé de détournements de fonds alloués pour la campagne de sensibilisation sur le programme de désarmement, démobilisation et réinsertion (DDR) de quelques 6.000 ex-combattants.

Ces accusations visaient aussi le chef de l'ex-rébellion l'Armée populaire pour la restauration de la démocratie (APRD), Jean-Jacques Demafouth, qui a rejeté les allégations du président.

Autre personnalité limogée du gouvernement: Elie Ouéfio, qui était ministre de l'Administration du Territoire, selon un des décrets diffusés par Radio-Bangui.

Ancien préfet dans l'ouest du pays et au gouvernement depuis 2009, M. Ouéfio avait en charge la préparation des élections présidentielle et législatives fixées au 16 mai, en collaboration avec la Commission électorale indépendante (CEI).

L'opposition et les ex-rébellions boycottent ces scrutins, initialement programmés le 25 avril et reportés sur proposition de la CEI, estimant que le pays n'est pas prêt pour organiser des élections dans de bonnes conditions et réclamant notamment un recensement électoral.

François Bozizé a par ailleurs démis Côme Zoumara de ses fonctions de ministre conseiller et porte-parole de la présidence centrafricaine. M. Zoumara fut conseiller de M. Bozizé en matière de Défense globale et ministre des Affaires étrangères.

Les remplaçants de MM. Ouéfio et Zoumara n'ont pas été désignés.

 

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Politique