Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

25 janvier 2012 3 25 /01 /janvier /2012 18:54

 

 

 

FACA

Baba-Ladde1  Bozize--Deby.jpg

BANGUI 25 janv. 2012 (AFP) - De "violents affrontements", ayant fait plusieurs morts, ont eu lieu lundi en Centrafrique entre l'armée tchadienne, soutenue par des militaires centrafricains, et la rébellion tchadienne du Front populaire pour le rassemblement (FPR), a appris mercredi l'AFP de sources concordantes.

"Des éléments de l'armée tchadienne ont lancé lundi une attaque contre les positions des rebelles du FPR du (chef rebelle) Baba Laddé dans la région de Kaga Bandoro (centre-nord)", a affirmé à l'AFP une source militaire centrafricaine à Kabo (centre nord), évoquant "des morts".

"Pour le moment il est difficile d'avancer un bilan. Selon des informations non encore confirmées, les dégâts humains et matériels seraient importants du côté du FPR. Il y aurait eu quatre morts dans les rangs des FACA" (Forces armées centrafricaines), a ajouté cette source.

"Les opérations sont menées conjointement avec les forces armées centrafricaines", selon cette source.

Un officier tchadien de haut rang a pour sa part confié à l'AFP: "Nous avons détruit complètement le poste de commandement de Baba Laddé. Il est en fuite, et les militaires sont à sa recherche pour le capturer. Les opérations se poursuivent en ce moment (mercredi)".

"L'armée tchadienne a déployé des gros moyens pour nettoyer la zone", a ajouté la même source.

Une autre source militaire a parlé "de morts" au sein de l'armée tchadienne au cours de cette opération. Une vingtaine de blessés de l'armée tchadienne ont été admis à l'hôpital de Sarh (Tchad, près de la frontière), de source hospitalière tchadienne.

Le chef rebelle qui craignait depuis plusieurs jours d'être attaqué par les Tchadiens avait affirmé brièvement lundi à l'AFP: "Nous sommes attaqués. Il y a des combats", assurant avoir infligé des "pertes" aux assaillants. L'AFP avait ensuite tenté de contacter à nouveau le rebelle sans y parvenir.

Mercredi, dans un communiqué, la "cellule communication" du FPR a accusé le "gouvernement centrafricain" d'avoir joué "un rôle trouble dans son approche de négociation entre le FPR et le Tchad: il a plutôt diverti notre attention par des méthodes dilatoires en donnant plus de temps aux autorités tchadiennes pour préparer des attaques conjointes contre notre position avec la complicité remarquée des forces armées centrafricaines (FACA)".

Dans un communiqué de lundi, la cellule avait affirmé "avoir réussi à repousser une offensive de l'armée tchadienne menée conjointement avec l'aide des FACA".

"Au cours de violents combats qui ont duré 3 heures d'horloge, les vaillantes troupes du FPR, ont opposé une farouche résistance aux assaillants qui ont battu en retraite en laissant sur les lieux de nombreux morts, des blessés et des véhicules détruits", selon le texte.

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Dossiers