Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

11 février 2011 5 11 /02 /février /2011 14:00

 

 

bria

 

 

BANGUI - AFP / 11 février 2011 11h41 - Sept rebelles de la Convention des patriotes pour la justice et la paix (CPJP), qui n'a jamais signé les accords de paix, ont été tués lors d'affrontements avec l'armée à Bria, dans l'est de la Centrafrique, a-t-on appris vendredi de source militaire.

"Les combats ont été violents et ont fait sept tués dans les rangs ennemis (rebelles)" de la rébellion mardi et mercredi, a affirmé une source du Haut commandement militaire à Bangui, sous couvert de l'anonymat.

Selon elle, "les éléments des FACA (Forces armées centrafricaines) basés à Bria ont été informées de l'imminence d'une attaque de la CPJP contre Bria ou ses zones périphériques et ont entrepris de manoeuvrer sur l'axe Bria/Yalinga. C'est ainsi qu'ils sont tombés sur les éléments de la CPJP à deux reprises à une cinquantaine de kilomètres de Bria".

"Une importante quantité d'armes a aussi été récupérée par les FACA", a ajouté cette source.

Ces combats surviennent alors que les résultats des élections présidentielle et législatives du 23 janvier, qui donnent le président François Bozizé, grand vainqueur, n'ont pas encore été validés.

La rébellion de la CPJP avait attaqué et occupé pendant plusieurs jours la ville de Yalinga voisine de Bria au mois d'août 2010, les autorités ainsi qu'une partie de la population avaient alors fui la ville. Yalinga avait ensuite été reprise sans combat par l'armée.

Le 25 novembre, la rébellion avait occupé Birao, principale ville du nord, faisant six morts et des prisonniers dans les rangs des forces gouvernementales.

Birao avait été reprise le 1er décembre grâce notamment à une intervention de l'armée tchadienne. Selon le bilan officiel, ces combats avaient fait 65 morts côté rebelles. L'armée tchadienne est encore stationnée à Birao.

(©)

 

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Nation