Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

2 janvier 2013 3 02 /01 /janvier /2013 13:01

 

 

 

 carte-RCA-zonessecurit2010

 

 

AFP le 02/01/2013 à 12:04

 

Quatre personnes dont deux rebelles du Séléka ont été tuées dans des heurts qui ont éclaté au village Ngakobo, proche de Bambari, dans le centre de la Centrafrique, hier, après une tentative de pillage d'une sucrerie par la rébellion qui tient la région, a-t-on appris aujourd'hui auprès d'habitants. "Excédés, les habitants se sont soulevés et se sont opposés aux pillages menés par les rebelles hier (...) Furieux, les rebelles ont ouvert le feu sur les habitants, tuant deux d'entre eux. Dans les heurts qui ont suivi, deux rebelles ont été poignardés à mort" a indiqué un habitant par téléphone.



Selon la source qui a demandé l'anonymat, les habitants "ont crevé les roues de l'ambulance de l'hôpital de Bambari utilisée par les rebelles pour transporter les biens pillés. Ils ont également cassé le pont reliant Bambari et le village de Ngakobo". Les heurts sont intervenus après un premier pillage le 30 décembre de la sucrerie, et désormais, "la tension est très vive dans la localité. Les habitants de Ngakobo ont décidé de protéger le complexe sucrier au prix de leur vie" a affirmé la source. La région de Bambari, ancienne place forte des Forces armées centrafricaines (Faca) est sous contrôle de la coalition rebelle du Séléka depuis le 23 décembre.

 

 

NDLR : Selon nos informations, une équipe de braqueurs a profité du passage des rebelles avec leur tenue et insignes pour faire irruption sur le site de Ngakobo.

Après leur racket, une ambulance remplie de deux tonnes de sucre et un pick-up Hilux appartenant à la société et remplie de sucre ont été empêchés par la population de sortir du site.

Bilan des affrontements : trois morts côté centrafricain (paysans armés de fusils artisanaux), 9 blessés graves par balles et évacués ce matin par avion de la Croix Rouge .

un rebelle (braqueur) tué, un blessé grave.

La population s'est terrée, une bonne partie est sur la route pour chercher refuge à Kouango (20 000 déplacés  environ).

C'est un drame qui se joue en ce moment.


Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Annonces et divers