Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

3 mai 2011 2 03 /05 /mai /2011 16:41

 

 

 

Gaou-la-fumee.jpg

 

 

Radio Ndéké Luka Mardi, 03 Mai 2011 13:55

Tapis rouge au Palais de l’Assemblée nationale à Bangui, ce mardi 3 mai 21011, pour accueillir les nouveaux députés, ceux élus à l’issue des scrutins des 23 janvier et 27 mars dernier. Cette 5ème législature s’ouvre par une session extraordinaire. A l’ordre du jour, la mise en place d’un nouveau bureau et des groupes parlementaires.

Célestin Le Roy Gaombalet, député de Bambari 2 et candidat à sa propre succession, a été reconduit sans difficultés majeures à son poste de président de l’Assemblée Nationale. L’autre candidat qui lui disputait le perchoir est l’ancien ministre des Télécommunications, Thierry Savonarole Maléyombo, élu député du 7ième arrondissement de Bangui. Il s’agissait là d’une lutte interne au KNK, tous deux étant du parti au pouvoir.

Cette élection du président de l’Assemblée nationale pour cette 5ième législature est intervenue en début d’après-midi. Immédiatement après les travaux ont été suspendus. Ils reprendront mercredi 4 mai pour l’élection des autres membres, vice-présidents, secrétaires et présidents de commissions parlementaires, devant compléter le bureau du parlement.

92 députés sur 105 ont pris part à ce démarrage des travaux en présence des membres du gouvernement et de certains députés de la législature sortante. Les 13 autres députés dont les suffrages ont été invalidés par la Cour Constitutionnelle à l’issu du 1er tour des élections repartiront pour une nouvelle élection. Parmi les 92 présents, certains risquent également de reconquérir, quand la Cour constitutionnelle se sera prononcée sur les contentieux du 2nd tour.

Ce nouveau parlement centrafricain ne comporte aucun député de l’opposition. Cette dernière s’est retirée après le 1er tour des élections du 23 janvier, dénonçant une fraude massive, voulant favoriser le président Bozizé et son parti le KNK.

Les travaux de cette 1ère session extraordinaire de la 5e législature seront clôturés le 18 mai prochain.

 

NDLR : La reconduction à la tête de l’institution censée représenter le peuple centrafricain de cette calamité nationale qu’est ce monsieur dont la léthargie, la cupidité, l’aplatissement et la dévotion à Bozizé ont déjà fait la honte de la précédente législature, est une véritable catastrophe supplémentaire pour notre pays. Le casting mis au point par le KNK et qui a consisté à présenter la candidature pour le perchoir du prédateur délinquant et ancien ministre Thierry Maléyombo frauduleusement imposé par le KNK aux législatives dans le 7ème arrondissement de Bangui est franchement pitoyablement pathétique. Autre pitoyable détail de l’élection du bureau de l’Assemblée nationale est que lors du vote, personne n’a répondu à l’appel du nom des députés François Bozizé, Mme Monique Bozizé ni aussi Socrate Bozizé. Leur suppléant non plus n’étaient dans l’hémicycle et les intéressés n’avaient pas non plus laissé quelque mandat que ce soit.

 

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Politique