Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

22 décembre 2010 3 22 /12 /décembre /2010 15:46

 

 

urne

 

 

Radio Ndéké Luka Mercredi, 22 Décembre 2010 13:51

Certains habitants de la circonscription de Nola 2 (ouest de Centrafrique), revendiquent encore ce mercredi 22 décembre 2010, leurs cartes d’électeurs. Ils remettent ainsi en cause les dernières opérations du recensement électoral. Une revendication qui intervient à 31 jours de la tenue des élections en Centrafrique.

D’après ces derniers, ils ne « disposent pas de ces cartes bien qu’ils aient été recensés par la Commission Electorale Indépendante (CEI) locale. D’autres exigent de la CEI, le renouvellement desdites opérations.

Pour un des responsables de la CEI locale, « ce sont ceux qui ont attendu la fin des opérations qui manquent l’embarquement, donc, les cartes d’électeurs ». Il précise que face à une telle situation, « seules les instances suprêmes peuvent décanter la situation ».

Ce mécontentement vient au moment où la CEI achemine les matériels électoraux lourds sur toute l’étendue du territoire centrafricain.

Signalons que les opérations du recensement électoral ont pris fin le 21 novembre et a duré un mois. Les élections groupées se tiendront le 23 janvier 2011.

 

NDLR : Il n’y a pas que les citoyens de Nola qui n’ont pas de cartes d’électeurs. C’est tous les électeurs qui n’en ont pas encore reçu puisque les cartes provisoires remises lors du recensement sont censées être reprises et échangées contre de vraies cartes d’électeurs définitives. En être encore là à un mois du scrutin est totalement surréaliste et interdit le vote du 23 janvier 2011. Un report s’impose plus que jamais.

 

 

Le personnel des finances interdit de réunion

Radio Ndéké Luka Mercredi, 22 Décembre 2010 13:53

Le Collectif du personnel des régies financières a été empêché de se réunir ce mercredi 22 décembre 2010, à la bourse de travail à Bangui par des policiers.

Ils devraient se rencontrer pour discuter de nouvelles directives à prendre par rapport à leur mouvement de grève qui se poursuit.

Les grévistes réclament le paiement de trois mois de leurs quottes part. Dans un Communiqué de presse, le collectif des syndicats de base des Finances dénonce le comportement du Gouvernement qui, « au lieu de prendre des mesures d’apaisement, sollicite plutôt l’intervention des forces de défense comme résolution des conflits ».

 

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Politique