Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

16 décembre 2009 3 16 /12 /décembre /2009 19:41


meeting-Ziguele.jpg

Zig en meeting

 

Du lundi 7 au mardi 15 décembre 2009, à la tête d’une délégation de son parti composée de Gabriel Jean-Edouard KOYAMBOUNOU, Premier Vice Président du Parti et chargé des Affaires Politiques, Jacquesson MAZETTE, Deuxième Vice Président du Parti et chargé des Organes de Base et Superviseur pour la Ouaka, BARROT Claude Rufin, Membre du Bureau Politique, Premier Vice Président du Bureau National du MLJC et Superviseur pour la Basse-Kotto, BINGA BEMBI Michel, Membre du Bureau Politique et Superviseur pour le Mbomou, MBAYE Delphine, Présidente Fédérale MLFC de Bangui I et Membre  du Bureau National du MLFC et El Hadj Amadou WAZIRI, Conseiller Politique National pour la Mambéré-Kadéi, le Président et candidat du MLPC à la prochaine élection présidentielle, Martin Ziguélé  a effectué une tournée marathon de mobilisation, sensibilisation et redynamisation des structures du MLPC qui l’a conduit dans plusieurs villes et localités de l’arrière pays, successivement  dans les préfectures de la KEMO, de la OUAKA, de la BASSE-KOTTO et du MBOMOU.

En ayant ainsi sillonné le pays profond, Martin Ziguélé a pu prendre la mesure de l’immensité des difficultés et problèmes de toutes sortes dus au quasi abandon général de ces contrées du monde rural national qui pour certaines d’entre elles, ne sont pourtant pas si éloignées que cela de la capitale mais dont la détresse vous prend aux tripes.

Déjà à 50 km de Sibut, chef lieu de la préfecture de la Kémo (180 km de Bangui), Martin Ziguélé et sa suite ont marqué un arrêt au village Mabo pour remettre un soutien financier au nom du MLPC au responsable d’une ONG locale qui gère un centre de soins qui lutte contre la malnutrition endémique des enfants en bas-âge. Douze (12) enfants étaient déjà morts de kwashiorkor depuis l’ouverture du centre.

Puisqu’une tournée de Martin Ziguélé est prévue début 2010 dans la Kémo, la Nana-Gribizi et le Bamingui-Bangoran, à Sibut, une séance de travail a pu néanmoins avoir lieu avec le responsable fédéral du MLPC de la Kémo avant que la délégation de Ziguélé ne continue son chemin dans la Ouaka où  un arrêt est observé à Grimari pour une importante assemblée générale des militants présidée et animée par Martin Ziguélé lui-même. Puis ce fut Bambari, capitale de la Ouaka. Le lendemain mardi 8 décembre, le cortège de Ziguélé se rend  à Bakala où une importante assemblée générale de militants s’est tenue. L’accueil des militants et de toute la population était particulièrement enthousiaste. Sur leur chemin de retour vers Bambari, les sections MLPC des villages Yamalé et Togo ont exigé aussi des assemblées générales que Ziguélé et sa suite ont été obligés de tenir  au son des danses et des chansons improvisées.

Le lendemain mardi 8 décembre, arrivée à Malloum, chef  lieu de la commune Ouroudjafou, vaste et importante commune d’élevage. Tenu d’une très importante assemblée générale avant de continuer à Ippy où l’accueil était festif et délirant, avec majorettes à l’entrée de la ville et danses populaires pour accueillir le MLPC.

Retour dans la soirée à Bambari et  le lendemain  mercredi  9 décembre, tenue d’une importante assemblée générale avec les militants et la population. A noter que le bureau sous-fédéral de Kouango a fait le déplacement de Bambari pour rencontrer et participer à l’assemblée générale. La mobilisation des militants MLPC et de la population de Bambari pour cette assemblée générale était très forte malgré le comportement outrageusement provocateur et partisan du maire de la ville qui a cru devoir faire diffuser deux communiqués radio pour dissuader la population de venir à la réunion du MLPC.

Le jeudi 10 décembre, la délégation a quitté Bambari pour une première assemblée générale au village Gbokolobo, puis un important meeting à Alindao qui s’est transformé en fête populaire, avec force danses et chants.

Départ d’Alindao la nuit tombée pour joindre Mobaye où les militants ont attendu tard dans la nuit. Le vendredi 11 décembre au matin, après une visite aux autorités préfectorales de la Basse-Kotto et une descente au barrage sur l’Oubangui, tenue d’un des plus enthousiastes meetings de la tournée : chants et danses populaires suivis d’une grande réception offerte par le Président fédéral Tchabando. Au menu,  poissons frais directement sortis du fleuve Oubangui, cabris braisés et vin de palme « péké » à volonté. Après cette fête, tenue d’une assemblée générale à Kongbo, et Dimbi. Puis arrivée tard dans la nuit à Bangassou, chef lieu de la préfecture du Mbomou, ville du Sultan du même nom.  Le lendemain samedi 12 décembre,  déplacement à Bakouma pour une grande assemblée générale dans la ville de la défunte  Ruth Rolland. La population a demandé à Ziguélé et sa suite de rester passer la nuit mais compte tenu de leur programme très serré, ils sont revenus à Bangassou.

Importante  assemblée générale le dimanche 13 décembre à Bangassou en présence des militants de. de la ville voisine de Rafaï venus à vélo pour y participer et pouvoir rencontrer Martin Ziguélé et sa délégation. Le discours des militants de Rafaï au sujet de leur isolement et celui de leur ville était poignant. Ziguélé leur a promis une visite fin janvier 2010, lors de sa tournée prévue dans  le Haut-Mbomou.

Dès après l’assemblée générale de Bangassou, départ pour Ouango. La route est dans un état indescriptible, avec des ponts emportés par la pluie ou complètement détruits par l’usure du temps. Les populations sont isolées, abandonnées à elles- mêmes et coupées du monde. Arrêt dans trois villages entre Bangassou et Ouango pour assister modestement et compatir financièrement avec les habitants de leur situation désespérée.

Après une assemblée générale dans la ville de Ouango, départ sur Béma. A souligner que sur l’axe Ouango-Bema, nombreux arrêtes pour parler aux populations de tous les villages qui ovationnaient à tout rompre Martin Ziguélé et sa suite.

Lundi 14 décembre au matin, assemblée générale très enthousiaste à Bema avec les militants et la population de la ville. Accueil très chaleureux et fraternel. Après le meeting, départ sur Gambo après deux réunions dans deux grands villages sur l’axe Ouango-Gambo.

Après le meeting de Gambo, départ sur Dimbi pour rencontrer la sous-fédération de Satéma qui était venue y attendre la délégation. Ensuite seconde réunion à Pavika après Kongbo, puis enfin à Nzélété avant de rejoindre Bambari.

Le lendemain mardi 15 décembre, départ de Bambari pour deux derniers meetings aux villages Mandja-Hoto, et Gbakomalekpa, avant de regagner Bangui dans la nuit.

 

Correspondance particulière pour la rédaction de CAP

 

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Politique