Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

10 octobre 2011 1 10 /10 /octobre /2011 02:21

 

 

Biya-Paul.jpg


YAOUNDE AFP / 09 octobre 2011 23h46- Deux gendarmes camerounais ont été tués dimanche à Bakassi (sud-ouest), zone instable théâtre de nombreux assauts et enlèvements, alors qu'ils assuraient la sécurité du vote de la présidentielle, a annoncé le ministre de l'Administration territoriale et de la Décentralisation (Intérieur).

Deux gendarmes ont été tués ce jour par des individus armés non encore identifiés dans l'arrondissement d'Isanguelé (un des arrondissements de Bakassi, a annoncé le ministre Marafa Hamidou Yaya lors d'un point de presse en soirée et alors que le dépouillement du vote de dimanche se poursuivait dans le pays.

Ces vaillants éléments de nos forces de l'ordre étaient en mission commandée de sécurisation du processus électoral, a-t-il ajouté dans une déclaration à la presse portant sur le déroulement de la présidentielle de dimanche.

Toutes les dispositions sont prises pour rechercher et appréhender leurs assassins, a-t-il poursuivi, sans plus de précisions sur cet acte.

Quelque 7 millions de Camerounais sur les 20 millions d'habitants étaient appelés à voter dimanche pour une présidentielle à tour unique que semble devoir remporter le président Paul Biya, au pouvoir depuis 1982.

Plusieurs groupes, souvent armés, sont actifs dans la péninsule de Bakassi, région côtière et marécageuse de 1.000 km2, potentiellement riche en pétrole, en gaz et en ressources halieutiques.

La zone a été entièrement restituée par le Nigeria au Cameroun en août 2008 après un différend frontalier de 15 ans.

Les attaques - souvent attribuées par les autorités à des pirates et aux cibles variées - s'y sont multipliées depuis deux ans malgré la présence du Bataillon d'intervention rapide-Delta (BIR-Delta), unité d'élite de l'armée chargée de la sécurisation de la péninsule.

Depuis trois ans, les enlèvements par des pirates mais aussi des attaques contre les autorités sont monnaie courante.

En avril, des pirates venus de Bakassi avaient braqué une banque à Douala faisant cinq morts, les autorités avaient ensuite annoncé avoir tué 18 pirates à Bakassi dans le cadre de la même affaire.

En février, trois attaques s'étaient produites en moins d'une semaine, faisant plusieurs morts, un militaire camerounais et un assaillant avait notamment péri lors d'une attaque à Isangelé, où ont été tués les gendarmes dimanche. Le 6 février, treize personnes dont un sous-préfet avaient été enlevées avant d'être relâchées quelques jours plus tard.

L'Africa Marine Commando (AMC) est actuellement le groupe rebelle le plus actif dans la région de Bakassi.


(©)

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans AFRIQUE