Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

20 septembre 2011 2 20 /09 /septembre /2011 22:47

 

 

 

bria

 

Radio Ndéké Luka Mardi, 20 Septembre 2011 14:57

Environ 10 mille personnes ont pris part ce mardi 20 septembre 2011, à une marche pacifique à Bria (nord-est) pour exiger un retour définitif de la paix. La marche fait suite aux derniers affrontements entre les rebelles de l’une de l’aile de la Convention des Patriotes pour la Justice et la Paix (CPJP) et ceux de l’Union des Forces Démocratiques pour le Rassemblement (UFDR). Le bilan provisoire des hostilités fait état d’une trentaine de personnes tuées, d’importants dégâts matériels dont plusieurs maisons détruites.

Joint au téléphone par Radio Ndeke Luka, Moussa Gounman, maire de la ville de Bria a indiqué que « la marche s’est bien déroulée et a été encadrée par la Police ».

De leur côté, les  membres de l’Association des Ressortissants de la Haute-Kotto (ASOREHK) de Bangui ont interpellé les autorités centrafricaines à travers le Médiateur de la République Monseigneur Paulin Pomodimo pour mettre un terme à ce conflit inter ethnique. Ils l’ont rencontré ce mardi.

Au sortir de l’audience, Ernest Manga, délégué de ces ressortissants, a déclaré que « l’entretien  a porté uniquement sur la recherche des solutions pour concilier les deux parties en conflit.  Nous sommes surpris de constater que malgré les démarches menées par les autorités avant ces derniers affrontements pour pacifier la zone touchée par ces conflits, les parties en présence sont loin de faire la paix. Le tissu économique est par terre et nous demandons aux ethnies Goula et Ronga toutes originaires de la Vakaga (nord-est) de faire la concession pour une réconciliation digne de ce nom ».

Au début de ces affrontements meurtriers, le Médiateur avait pourtant convoqué les représentants de la CPJP et ceux de l’UFDR pour éviter tout bain de sang et faire la paix.

Signalons que ces 2 factions rebelles sont signataires respectivement de l’accord de paix global de 2008 du Gabon et de cessez-le-feu de Bangui.

 

Partager cet article

Repost 0
Centrafrique-Presse.com - dans Nation