Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

6 mars 2012 2 06 /03 /mars /2012 03:34

 

 

 

 

Brazzaville-pres-de-1-500-sinistres-se-sont-refugies-devant.jpg

Brazzaville-copie-1.jpg

 victimes-des-explosions-de-Brazza.JPG

 

LEMONDE.FR avec AFP | 05.03.12 | 21h11

Les explosions dans un dépôt de munitions à Brazzaville qui ont fait près de 150 morts, dimanche, ont laissé quelque 3 000 personnes sans-abri, a indiqué, lundi 5 mars, l'ambassadeur de France.

La France a déployé vingt tentes pouvant accueillirun total de 200 personnes à la cathédrale du Sacré-Cœur où se trouvaient près de 1 500 réfugiés. Un avion d'aide affrété par la France devait arriverdans la nuit à Brazzaville avec à son bord "une équipe médicale de vingt-cinq personnes et cinq tonnes de matériel", a précisé l'ambassadeur. "Il s'agit de répondre à une priorité du ministère de la santé pour traiter les cas des blessés les plus graves et notamment les cas de fractures", a ajouté l'ambassadeur, Jean-François Valette.

UN AUTRE DÉPÔT MENACÉ

À Brazzaville, une source militaire a indiqué – sous couvert d'anonymat – qu'un autre dépôt de munitions près de celui qui a explosé pourrait êtreatteint par le feu. Les deux dépôts "souterrains" sont "à quelque cent mètres l'un de l'autre", dans le régiment de blindés au quartier Mpila, dans l'est de la capitale. Selon cette source, des "techniciens" se sont rendus lundi sur les lieux du sinistre.

"La priorité c'est vraiment d'éteindre" des petits foyers d'incendie qui couvent toujours au dépôt de munitions qui a explosé dimanche, a déclaré le ministre de l'intérieur, Raymond Mboulou.

Un court-circuit serait à l'origine de l'incendie. Dimanche, le président Denis Sassou Nguesso a "insisté sur l'obligation de délocalisation" des casernes militaires à l'extérieur de la capitale.

Lundi, au moins six corps ont été retrouvés dans les décombres du quartier sinistré. "Nous sommes à plus de 150 personnes décédées, c'est provisoire (...). On compte plus d'un millier de blessés", a précisé lundi matin le ministre de l'intérieur.

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans AFRIQUE