Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

9 novembre 2009 1 09 /11 /novembre /2009 19:02




 

APA Ban­gui 9 novembre 2009 - (Cen­tra­frique) Le pré­sident du Mou­ve­ment de li­bé­ra­tion du peuple cen­tra­fri­cain (MLPC), Mar­tin Zi­gué­lé, a de­man­dé au pré­sident cen­tra­fri­cain Fran­çois Bo­zi­zé, de re­mettre au pro­gramme Désar­me­ment, dé­mo­bi­li­sa­tion et ré­in­ser­tion (DDR) les 5 mil­liards de FCFA qui lui ont été oc­troyés par les pays de la Com­mu­nau­té éco­no­mi­queet mo­né­taire de l’Afrique cen­trale (CEMAC), a ap­pris APA.

 

Au cours d’une as­sem­blée gé­né­rale de son parti, sa­me­di der­nier à Ban­gui, M. Zi­gué­lé a in­vi­té le chef de l’Etat à pla­cer cet ar­gent sur le compte du Co­mi­té de pi­lo­tage du DDR qui est dans l’im­passe. Le pré­sident du MLPC a dé­plo­ré que les re­belles aient ré­ins­tau­ré une ad­mi­nis­tra­tion pa­ral­lèle dans les zones de conflits à cause du re­tard en­re­gis­tré dans la mise en œuvre du pro­ces­sus du DDR qui pré­co­nise la prise en charge des ex-​re­belles.

 

Selon lui, l’abou­tis­se­ment du pro­ces­sus du DDR dans les zones de conflits de­vrait fa­vo­ri­ser le re­tour mas­sif des ré­fu­giés et des dé­pla­cés dans leurs lo­ca­li­tés res­pec­tives, pour per­mettre à la Com­mis­sion élec­to­rale in­dé­pen­dante (CEI) de pro­cé­der à un re­cen­se­ment élec­to­ral fiable et trans­pa­rent dans la pers­pec­tive des élec­tions de 2010.

 

Mar­tin Zi­gué­lé a dé­non­cé avec force le re­cen­se­ment clan­des­tin dans un cercle très res­treint et sé­lec­tif or­ga­ni­sé par le mi­nistre de l’ad­mi­nis­tra­tion du ter­ri­toire et de la dé­cen­tra­li­sa­tion au­près de l’ad­mi­nis­tra­tion lo­cale.

 

Il a rap­pe­lé que la Consti­tu­tion en son ar­ticle 108 sti­pule que «le man­dat du pré­sident de la Ré­pu­blique ne peut être pro­ro­gé». Il se­rait ju­di­cieux que les élec­tions se tiennent en mars 2010, pour évi­ter un vide ju­ri­dique, a-​t-​il ex­pli­qué.

Enfin, le lea­der du MLPC a ap­pe­lé à «une vi­gi­lance poin­tue» les pré­si­dents des cel­lules et des sec­tions de son parti.




NDLR : Voilà un message qui a le mérite de la clarté. Cette enveloppe de cinq milliards de F CFA est destinée au financement DDR donc n'a pas vocation à croupir à la BEAC par la seule volonté de Bozizé. Cet argent, si tant est qu'il existe encore, doit en effet être versé au compte du BONUCA censé gérer le DDR.

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Politique