Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

3 janvier 2011 1 03 /01 /janvier /2011 01:51

 

 

Bozizé Y

 

 

Bozizé contre l’insécurité et la mal gouvernance

Radio Ndéké Luka Samedi, 01 Janvier 2011 12:44

Le Chef de l’Etat centrafricain François Bozizé, appelle ses compatriotes au respect des droits de l’Homme et à la construction d’une République Centrafricaine sans violences et tournée vers l’avenir. Il l’a dit vendredi 31 décembre 2010, dans son message de fin d’année à la nation.

Ce n’est pas un discours bilan que François Bozizé a fait aux Centrafricains comme il l’a dit lui-même, « mais un réveil de conscience patriotique ». Il appelle ses compatriotes « à s’inscrire activement dans le contexte de la mondialisation ».

Selon François Bozizé, « il appartient au peuple de faire preuve de maturité et capacité à relever avec intelligence les défis de la mondialisation », où précise-t-il, « la contemplation n’a pas sa place, et encore moins en cette période de crises ».

Il ajoute que « si des performances ont été réalisées, de gros chantiers demeurent ». Lesquels chantiers, indique Bozizé devraient passer par le respect de la démocratie qui existe aussi en Centrafrique.

« Il faut l’enraciner » déclare-t-il, « malgré qu’elle n’est pas parfaite ailleurs ». Car, assure le Chef de l’Etat, « la démocratie est aussi le droit d’aller, venir et recourir à la justice et non le contraire.

Il affirme aussi que « certains compatriotes tentent par des voies détournées de faire obstacle à ce principe, et ils attisent le feu de la violence ».

Le Chef de l’Etat décline sa responsabilité et celle du gouvernement en ce qui concerne le blocage du Désarmement Démobilisation et Réinsertion (DDR).

L’autre point inévitable est l’invitation du peuple à aller voter. Le Chef de l’Etat met tout de même la réussite des opérations sur le compte de la Commission Electorale Indépendante.

Il faut souligner que dans son adresse en langue nationale, le Président de la République est resté longtemps sur le processus de Démobilisation Désarmement et Réinsertion (DDR).

Selon lui, le blocage ne vient ni de lui, ni du gouvernement mais des responsables politico-militaires. Dans ses propos, François Bozizé a fait savoir qu’il verse seize millions de francs CFA par mois aux responsables des mouvements politico-militaires.

Mais ce sont ceux-là qui ne vont pas dire la vérité à leurs hommes en brousse. Du coup, selon lui, ils font ainsi souffrir les jeunes en brousse et s’enrichissent sur leur dos, sur leurs souffrances.

 

NDLR : A quand le bilan du pouvoir Bozizé par lui-même ? Qui mieux que lui devrait dresser le bilan de son régime ? Si Bozizé éprouve tant de mal à présenter lui-même son bilan de plus de sept années aux commandes des affaires centrafricaines, c’est qu’il a lui-même honte de son propre bilan. Ce bilan est tellement catastrophique qu’il a peur de le revendiquer. Son arrivée à la tête du pays est un véritable accident de l’histoire de la RCA. Il y a en effet rien de noble et de particulièrement enthousiasmant à revendiquer un bilan fait de de dictature sanguinaire, de prédations diverses et variées, d’assassinats de tes compatriotes, d’abaissement de ton pays ! Pourquoi a-t-il tenu seulement maintenant à s’expliquer et se justifier sur l’échec du DDR ? Où sont partis les huit (8) milliards de F CFA de la CEMAC ? S’il sait à qui il donnait régulièrement  cet argent. Il est le complice de ces personnes qui se sont engraissées avec les seize (16) millions de F CFA qu’il leur donnait hebdomadairement sans que le programme DDR ait pu avancer sur le terrain. Ils doivent s’expliquer un jour, tôt ou tard devant la justice, pour l’utilisation de ces huit milliards de F CFA de la CEMAC destinés au DDR. On voudrait se moquer des Centrafricains, on ne s'y prendrait pas autrement. La mal gouvernance n’est pas autre chose.  Il est temps que Bozizé débarrasse le plancher de la RCA ! 

 

Centrafrique : 4.528 bureaux de vote et centres de dépouillement validés

Bangui lundi 3 janvier 2011 (Xinhua) - Les 4.528 bureaux de vote et centres de dépouillement des circonscriptions électorales sont validés pour les élections présidentielles et législatives de la République Centrafrique prévues au 23 janvier, a annoncé samedi la radio nationale.

Les détails de ces bureaux de vote et centres de dépouillement, arrêtés par la commission électorale indépendante (CEI), seront publiés et affichés dans toutes les circonscriptions électorales.

Dans son discours à la nation à l’occasion du nouvel an, le président de la République François Bozizé a demandé à la CEI de travailler davantage pour que les élections se tiennent effectivement le 23 janvier.

Si le calendrier est respecté, la campagne électorale devrait démarrer le 9 janvier.

 

NDLR : Et quid des listes électorales et des cartes d'électeurs ?

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Politique