Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

30 juin 2011 4 30 /06 /juin /2011 00:15

 

 

 

bozizeok

 

 

Radio Ndéké Luka Mercredi, 29 Juin 2011 13:30

Le silence est enfin rompu entre François Bozizé et les partis politiques de la majorité présidentielle. Le chef de l’Etat centrafricain s’est entretenu le 28 juin 2011 au palais de la renaissance avec les leaders des partis de la majorité présidentielle.

C’était pour François Bozizé l’occasion de remercier ces leaders de leur soutien, qui selon lui, a permis sa réélection à la tête de la Centrafrique. Il a également invité les partis de la majorité à travailler davantage à la réussite de son programme d’action.

Au sujet de la rumeur sur le mécontentement de  certains leaders de la majorité présidentielle après la formation du gouvernement, Laurent Gon-Baba, ministre dans le précédent gouvernement, actuel premier vice-président de l’Assemblée Nationale et président du Parti d’Action pour le Développement (PAD) a affirmé, en réponse à une question de Radio Ndeke Luka, qu’il n’y a aucune zone d’ombre entre le Chef de l’Etat et les leaders de la majorité.

« Nous n’avions pas manifesté un mécontentement en tant que tel. C’est vrai qu’après la nomination du nouveau gouvernement, quelques leaders ont montré leur insatisfaction du fait qu’aucun des leurs n’a été nommé ministre, mais après concertation avec le Chef de l’Etat, tout est rentré dans l’ordre » affirme-t-il.

Au total, 31 partis politiques constituent la majorité présidentielle en République centrafricaine.

 

NDLR : Contrairment aux affirmations de Ngon-Baba, un réel mécontentement existe au sein de cette fameuse majorité présidentielle mais les gens préfèrent se taire dans l'espoir qu'à un moment ou un autre, Bozizé pensera toujours à eux pour occuper des postes. C'est un secret de polichinelle que l'impérialisme du KNK aux dernières  élections législatives a grandement posé problème et laissé des traces au sein de certains partis de cette majorité présidentielle dont quelques leaders continuent encore de ruminer leur amertume. A l’issue de cette rencontre, Bozizé aurait remis une enveloppe contenant 5 ou 6 millions de F CFA pour que se partagent les crèves la faim des entités composant sa fameuse majorité présidentielle. Selon aussi nos informations, la veille, Bozizé avait aussi préalablement rencontré ses parents Gbaya qui comptent aussi dans ses décisions politiques. Tout cela est vraiment pathétique !

 

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Politique