Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

20 août 2012 1 20 /08 /août /2012 00:58

 

 

 

Bozizé ailleurs

 

Bangui, 19 août (C.A.P) – Par décret diffusé ce dimanche sur les antennes de la radio nationale, Bozizé a désigné Judes Alex Ketté directeur général du Trésor national en remplacement de Serge Mokomsé Ouarassio qu’il a limogé samedi dernier.

Toutes ces nominations et limogeages à répétition à la tête du trésor ne sont destinées qu’à donner l’illusion au public centrafricain d’une certaine opération main propre mais en réalité tout le monde sait que le véritable patron du trésor c’est Bozizé lui-même qui, en présidant les comités de trésorerie, enregistre les recettes et ordonne les dépenses à exécuter. C’est ainsi qu’il a autorisé récemment le décaissement de la somme de 25 millions de F CFA pour l’évacuation sanitaire de Ndoutingaï au Maroc.

Judes Alex Ketté qui semble être très content de sa nomination, est un responsable du parti PSD d’Enoch Derant Lakoué qui est membre de la majorité présidentielle. Il avait déjà occupé ce poste il y a longtemps sous le régime du président Patassé avant d’être limogé.

Il avait été dernièrement brièvement arrêté avant de retrouver sa liberté dans le cadre de l’affaire des malversations des bus de la société de transport urbain SONATU montée avec le fameux prêt indien pour lequel les anciens ministres Michel Koyt et Abdallah Kadre ainsi que plusieurs lampistes croupissent encore en geôles.

Les récentes nominations ou limogeages effectués par Bozizé dans les grands services de l’administration centrafricaine sont assez incohérents et s’apparentent de plus en plus à un jeu de chaises musicales. On reprend ou déplace les mêmes et on recommence comme en 40. Cela traduit et consacre l’atmosphère de fin de règne que presque tous les observateurs des affaires centrafricaines constatent à Bangui.

Qui ne se souvient pas de la folle prédation du général Guillaume Lapo que Bozizé a nommé et laissé longtemps piller impunément le trésor puis il a fait de lui l'actuel chef d'Eta-major des forces armées centrafricaines.

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Politique