Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

4 octobre 2011 2 04 /10 /octobre /2011 02:34

 

 

boz.jpg

 

 

Bangui, 4 oct (C.A.P) - Il existe une douane parallèle en RCA appelée SODIF dirigé par un ancien mercenaire et ami du président BOZIZE, un certain Armand INARELLI flanqué de deux inspecteurs douaniers venus de l’ex-Zaïre et devenus Centrafricains. Avec une convention taillée sur mesure avec le gouvernement centrafricain du temps où Emmanuel BIZOT (beau-frère de BOZIZE) fut ministre des finances et qui octroie 33% de gain sur recouvrement à la SODIF, c'est une véritable mafia qui est entretenue et soutenue par la plus haute autorité.

Cette entreprise SODIF est en train d'étouffer voire de détruire ce qui reste du tissu économique du pays. Actuellement, les sociétés TELECEL, SOCACIG, DHL entre autres, sont au tribunal avec la SODIF de IANARELLI qui veut leur faire payer illégalement des infractions comme cela a été le cas l'année dernière avec les sociétés de téléphonie mobile sur la TVA qu’elles n’auraient pas payée.

En tout état de cause, les partenaires au développement de la RCA, Banque mondiale, FMI, BAD etc… ont beau recommander la dissolution pure et simple de la SODIF et le renforcement des pouvoirs traditionnels de la douane centrafricaine mais BOZIZE demeure totalement sourd et autiste.

La rétribution de 33% de SODIF constitue autant de manque à gagner pour l’Etat centrafricain et ne profite qu'à une poignée d'individus qui s'achète villas sur villas dans Bangui. Ce manège ne peut plus durer. Selon nos informations d’une source digne de foi, aux dernières nouvelles, c'est encore à la SODIF que BOZIZE vient de confier la gestion de la cité des 14 villas qui jouxte le campus universitaire. Celle-ci viendrait de signer une convention d'hébergement pour son équipage durant ses escales à Bangui avec la compagnie Air France.  Pauvre RCA… !

 

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Economie