Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

28 mai 2010 5 28 /05 /mai /2010 04:51

 

 

cyriaque

 

Bangui 28 mai (C.A.P) – L’ancien ministre d’Etat chargé de la communication et de la réconciliation nationale porte parole du gouvernement Cyriaque Gonda a été empêché d’embarquer hier jeudi matin sur le vol d’Air France devant quitter Bangui pour Paris comme il y a quelques jours ce fut le cas de Martin Ziguélé avant que son passeport retenu dans un premier temps ne soit restitué au domicile de sa mère 48 huit heures après.

Aucune raison n’a été officiellement avancée par les autorités ni politiques ni administratives pour justifier cette mesure. Au cours des formalités de police à l’aéroport Bangui Mpoko après l’enregistrement de ses bagages que le passeport diplomatique de Cyriaque Gonda a été confisqué et on lui a signifié qu’il ne pouvait embarquer sur le vol.

Président du parti politique PNCN qui appartient pourtant à la majorité présidentielle, l’ancien ministre d’Etat est brutalement confronté aux réalités du régime dictatorial, arbitraire et sanguinaire du général président dont il était encore il n’y a pas si longtemps un idéologue et un très proche collaborateur. Cette idylle appartient désormais au passé. Dure dure semble être maintenant la chute.

Bien que limogé du gouvernement, son parti le PNCN a récemment voté à l’Assemblée nationale avec le KNK la loi anticonstitutionnelle prorogeant le mandat de Bozizé. De même lors des assises de son parti, Cyriaque Gonda a toujours donné des gages de loyauté à Bozizé, lui déclarant son indéfectible soutien à l’élection présidentielle. Mais Bozizé et son KNK considèrent désormais Cyriaque Gonda et son frère député comme des opposants.

En empêchant Cyriaque Gonda de voyager, comme s’il était un vulgaire opposant, Bozizé vient de franchir une étape de plus dans sa volonté de régler les comptes de ses anciens compagnons politiques. Il a toujours vu d’un mauvais œil que ceux-ci, au lieu de militer  franchement  au sein de son parti le KNK, préfèrent créer à part leur parti politique, ce qu’il interprète comme des individus animés de volonté de rivaliser avec lui et l’affronter un de ces quatre matins pour le fauteuil présidentiel. Cyriaque Gonda a ainsi goûté à l’affreux visage du calamiteux régime de Bozizé. Puisse-t-il en tirer quelque enseignement !    

 

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Politique