Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

29 juin 2010 2 29 /06 /juin /2010 01:58

 

 

bozize-stylise

 

 

 

Selon des informations crédibles et dignes de foi d’une source proche de la rébellion de la Convention Patriotique pour la Justice et la Paix (CPJP), de discrets contacts auraient actuellement lieu entre des responsables de ce mouvement armé et les autorités gouvernementales de Bangui afin d’entamer les négociations que la CPJP réclame de ses forces depuis un certain temps déjà, avant même la disparition de son chef, le colonel Charles Massi.

Ce mouvement armé qui se dit épris de paix, considère que Bozizé n’a pas d’autre alternative que de négocier avec lui pour trouver des solutions adéquates à la situation actuelle de vide constitutionnel que connaît la RCA afin que la sécurité et la paix reviennent dans le pays pour que les élections tant attendues puissent effectivement se dérouler dans la sérénité. La CPJP se pose donc dorénavant en force incontournable dans le processus de retour de la paix en Centrafrique et envisage sérieusement sa volonté politique de prendre part au programme DDR.

Après avoir fait le sourd et longtemps ignoré la CPJP, Bozizé est-il revenu à de meilleurs sentiments à l’égard de ce mouvement qui continue à lui donner du fil à retordre dans la région de Ndélé dans le Bamingui-Bangoran où, ces derniers temps, les éléments de la Garde présidentielle, mélangés aux Faca, sont tombés à plusieurs reprises dans des embuscades aux désastreuses conséquences pour les forces loyalistes dépêchées de Bangui.

Toujours selon nos informations, la CPJP aurait enregistré le ralliement de plusieurs dizaines de soldats de la garde présidentielle et des Faca ces dernières semaines. Beaucoup d’entre eux ont pris conscience de l’impasse de la solution militaire pour laquelle semble opter Bozizé et souhaitent vivement que des négociations aient lieu au plus vite pour un cessez le feu et une paix durable dans cette région. Bozizé a bénéficié ces dernières semaines d’un appui en armement de son parrain tchadien le président Idriss Déby à qui il avait dépêché un émissaire courant mai dernier. De même, on signale également l’arrivée à Bangui ces temps-ci de mercenaires sud africains.

Enfin, les éléments des Forces de maintien de la paix de l’Afrique centrale (FOMAC) doivent aussi être déployés dans les prochaines semaines dans la région de Ndélé à la demande des autorités centrafricaines qui ont obtenu récemment l’accord des pays de la CEMAC pour cela.

  

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Politique