Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

25 mars 2011 5 25 /03 /mars /2011 14:46

 

 

urgent

 

Bangui, 25 mars (C.A.P) – La Place Marabéna où devrait se tenir cet après-midi le meeting de l’opposition regroupée dans la plateforme du Front pour l’Annulation et la Reprise des Elections 2011 (FARE) est occupée tôt ce matin par les forces de sécurité du régime bozizéen dont de nombreux soldats de la garde présidentielle.

C’est le signe que le pouvoir veut interdire ce meeting dont il doit craindre le succès, les organisateurs ayant lancé un appel radiodiffusé à quasiment toutes les forces vives du pays (centrales syndicales, partis politiques, associations de jeunesse, des femmes société civile et autres…). On redoute de sanglants affrontements avec les forces de répression eu égard à la détermination des participants au meeting.

Ce bras de fer a lieu au moment même où se trouve depuis jeudi soir à Bangui pour une visite officielle de 48 heures en Centrafrique le président sénégalais Abdoulaye Wade dont l’entourage prétend qu’il s’agirait d’une mission de bons offices pour tenter de rapprocher Bozizé et ses adversaires de l’opposition qui refusent absolument de reconnaître  sa prétendue victoire électorale dès le premier tour du double scrutin du 23 janvier dernier dont un rapport de l’Union Européenne vient de remettre en question et de qualifier d’élections sujettes à caution.

Selon nos informations, Abdoulaye Wade devrait recevoir les principaux leaders de la plateforme du FARE notamment les trois candidats à la présidentielle Martin Ziguélé du MLPC, l’indépendant Ange Félix Patassé qui encore convalescent, et Emile Gros Raymond Nakombo du RDC, pour s’entretenir avec eux sur une éventuelle solution de sortie de crise.

La question se pose de savoir si le président sénégalais qui a déjà beaucoup de difficultés à résoudre les innombrables problèmes non seulement chez lui au Sénégal avec la Casamance mais aussi en Afrique de l’Ouest dans la CEDEAO avec les crises complexes comme celles notamment de la Côte d’Ivoire, du Bénin qui vient d’éclater et la situation au Burkina etc…réussira à dégeler la crise postélectorale en Centrafrique.   

 

 

 

Le président Wade rend hommage à Boganda

 

wade-degage-18-mars-2011.jpg

 

Radio Ndéké Luka Vendredi, 25 Mars 2011 13:39

Le président sénégalais Abdoulaye Wade quitte Bangui dans l’après-midi de ce vendredi 25 mars 2011 après une visite officielle de 24H. Arrivé la veille en provenance d’Abuja où il a pris part au sommet de la CEDEAO (Communauté économique des Etats d’Afrique de l’Ouest) sur la situation en Côte d’Ivoire, il a déjà eu deux entretiens en tête-à-tête avec son homologue centrafricain, François Bozizé, au Palais de la Renaissance. Pour l’instant on ignore la teneur de ces entretiens, aucun communiqué officiel n’ayant été publié sur cette visite pour le moment.

Dans la matinée de ce vendredi, Abdoulaye Wade a commencé la journée par un geste qui lui « tenait à cœur ». Il s’est rendu au Monument Boganda à Bangui, pour saluer la mémoire de Barthélémy Boganda en déposant une gerbe de fleurs devant son mémorial. Il a confié ensuite à la presse qu’il « tenait à rendre visite au fondateur de la République Centrafricaine, un grand combattant de l’indépendance, un panafricaniste ».

Le président sénégalais a déclaré que « l’histoire a donné raison à Barthélémy Boganda, lui qui avait pour projet de réaliser les Etats Unis d’Afrique, ce à quoi s’emploie en ce moment l’Union africaine, près de 50 ans après les indépendances ».

Deuxième étape de la journée, la visite du Parc du Centenaire. « Un parc moderne en plein air » a encore confié le président du Sénégal. Il s’est réjoui de découvrir cet autre aspect de l’Afrique. Les populations de Lakouanga, un quartier voisin du parc, sont sorties pour ovationner l’hôte de la Centrafrique.

En dernière étape, la visite du Jardin du Cinquantenaire, un jardin où sont érigés sur un mémorial, les bustes des 6 présidents qui ont dirigé la Centrafrique depuis l’indépendance du pays. Au cours de ces trois visites, le président sénégalais a été accompagné du ministre sortant des affaires étrangères et du maire de la ville de Bangui.

Au Palais de la Renaissance, le président François Bozizé a eu un second tête à tête avec son homologue sénégalais, rencontre suivie d’un déjeuner officiel. Aucune déclaration n’est pour l’instant faite à la presse par les deux officiels sur l’objet de cette visite. A 15H 30, Abdoulaye Wade rencontre la colonie sénégalaise à la salle de réunion de la CEMAC, avant de reprendre le chemin de l’aéroport international Bangui M’Poko. Son départ de Bangui pour Dakar est prévu pour 17 h. Une rencontre que plusieurs observateurs qualifient d’une simple visite de courtoisie du président sénégalais à celui de Centrafrique qui a prêté serment le 15 mars. Une visite qui intervient en pleine crise électorale avec le retrait de l’opposition de la course pour le second tour des législatives, prévu dimanche 27 mars.

 

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Politique