Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

29 avril 2011 5 29 /04 /avril /2011 03:27

 

 

 

Touadéra Faustin

 

 

Bangui, 28 avril(ACAP) -Le ministre entrant de l’Administration du Territoire Josué BINOUA, a annoncé la création d’un Secrétariat Administratif Permanent (SAP) de la Commission Electorale Indépendante », au cours de passation de service entre le ministre sortant Jean Wilibiro SACKO et le ministre entrant, lundi 28 avril 2011 à Bangui.

Le ministre entrant Josué BINOUA a indiqué que, cette structure administrative permanente a pour mission de préparer et de participer à toutes les organisations électorales en République Centrafricaine conformément à l’article 2- du décret Numéro 10/268 du 17 septembre 2010 portant attribution du ministre de l’Administration du Territoire.

« Les élections partielles seront gérées par le Secrétariat Administratif Permanent de la Commission Electorale Indépendante », a-t-il précisé.

Il a fait savoir que le ministère a trois actions urgentes à mener notamment la visite de gratitude aux partenaires au développement, la mission de restitution dont l’objectif est d’apporter un message d’apaisement aux chefs des villages des circonscriptions électorales qui contestent encore le résultat des élections, et la création d’un Secrétariat Administratif Permanent (SAP) de la Commission Electorale Indépendante chargé de pérenniser les acquis des élections.

Justifiant sa rentrée dans le gouvernement, le ministre Josué BINOUA a déclaré que, « le socle du développement, porte un mot, c’est le partenariat, car le développement de la RCA ne saurait être l’affaire de l’Etat »,a justifié le ministre Binoua.

Le ministre sortant a exhorté son successeur à avoir plus de vigilance, car, c’est une mission très importante qui demande beaucoup de courage et d’abnégation.

 

 

NDLR : La mise en place de cette structure est un aveu de culpabilité du gouvernement Touadéra 2 qui porte une lourde responsabilité dans le naufrage du processus électoral n’ayant pu effectuer dans les délais le travail de préparation des élections, notamment la confection et le recensement des citoyens sur les listes électorales. Tous les dysfonctionnements et autres irrégularités observés lors du double scrutin du 23 janvier découlent de ce que bien qu'ayant eu cinq ans pour préparer les élections, c'est le jour du vote que les listes électorales ont été affichées. Du jamais vu ! C’est donc une façon de reconnaître que le gouvernement, en particulier le ministère chargé de l’Administration du territoire, était complètement passé à côté de son travail.

Selon des informations dignes de foi, des questions de véhicule de fonction auraient entaché cette passation de service, le nouveau ministre Josué Binoua se retrouvant actuellement sans véhicule de fonction. Que s'est-il passé ? On signale également le refus du nullissime Binguimalé et son rapporteur général de la CEI, le tristement célèbre Rigobert Vondo, de garder par devers eux six véhicules de la CEI dont la mission est pourtant maintenant terminée.

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Politique