Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

28 juillet 2012 6 28 /07 /juillet /2012 17:37

 

 

 

 

 

Bozizé et Monique en pleine prière

 

Radio Ndéké Luka Samedi, 28 Juillet 2012 13:47

« Les barrières illégales seront bientôt démantelées sur l’ensemble du territoire centrafricain » rassure le général Guillaume Lapo, Coordonnateur du Comité de la mise en application du décret présidentiel fixant les barrières en République Centrafricaine.

Le Coordonnateur a tenu ce propos lors d’une interview accordée à Radio Ndeke Luka ce 27 juillet 2012 tout en précisant que « l’objectif consiste à réduire, à 93 au lieu de 192, le nombre global des barrières sur l’étendue du territoire centrafricain ».

Le Générale Lapo a par ailleurs indiqué que l’une des véritables raisons qui ont motivé la décision du Chef de l’Etat de réduire les barrières, c’est la destination inconnue des sommes d’argent versées aux agents sur les différentes barrières. « Quand j’étais encore Directeur Général du Trésor,  je n’ai pas enregistré des recettes provenant des barrières,  J’ai donc dis que l’Etat met des dispositions en place dont il ne profite point. Donc, à quoi bon mettre des barrières qui ne profitent qu’aux petits salopards qui s’en mettent plein les poches !» a martelé le général Guillaume Lapo.

Guillaume Lapo a toutefois souligné que l’équipe du Comité de Démantèlement de ces barrières est prête pour mener des missions sur les différents tronçons du pays afin de mettre un terme à l’existence des barrières illégales qui bloquent en partie la croissance économique du pays.

S’il y a lieu de rappeler une chose, c’est certainement la date  du décret présidentiel qui remonte  au 29 Juin dernier et qui consiste à favoriser la circulation des biens et des personnes sur le territoire centrafricain. Initiative qui, selon le président François Bozizé, est l’un des facteurs de développement  de la RCA.

Or, cette initiative semble souffrir encore sur l’axe Bangui-Bambari. Selon le rapport qui a été fait par une mission de Radio Ndeke Luka ce 27 juillet, les usagers ont du mal à  voyager dans le temps sur cette route qui totalise exactement 10 barrières érigées le long de la trajectoire.

 

NDLR : Le fait que l’application du décret de Bozizé sur les barrières illégales soit difficile à mettre en œuvre et que Bozizé puisse nommer son ami le chef d’Etat-major des Faca comme coordonnateur du comité de démantèlement de ces barrières en dit long sur la difficulté qu’il y a, même pour les pseudos autorités du pays, à se faire respecter et a fortiori à faire respecter les textes qu’elles prennent. L’exploitation de ces barrières illégales est si juteuse pour ceux qui les implantent qu’ils ne vont certainement pas accepter de gaité de cœur qu’on les prive du jour au lendemain de leur joujou.

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Nation