Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

28 novembre 2011 1 28 /11 /novembre /2011 01:27

 

 

Job Isima portrait

 

 Dans un pays normal, peut-on solliciter l’avis du président de la République pour ce genre de problème ? En Centrafrique, non seulement cela est possible mais en plus, le président de la République en question, puisqu’il s’appelle François BOZIZE, prend volontiers part à la bouffonnerie et donne son avis comme on le lui demande. C’est ce qui fait l’objet du soit-transmis dont une copie est parevnue à la rédaction que nous publions ci-dessous. Son directeur de cabinet l'a adressé au ministre des affaires étrangères qui aurait dû résoudre ce problème au sein de son département.


C’est un secret de polichinelle qu’à Bangui, pour masquer leur incompétence à prendre des décisions sur les dossiers de leur département, certains ministres de BOZIZE sollicitent systématiquement l’avis de BOZIZE et pour cela, on les appelle « ministres CAT » pour « conduite à tenir ». Finalement on se demande à quoi servent-ils mais quand on voit l’état dans lequel se trouve actuellement le pays, on a l’explication.

 

Rédaction C.A.P

 

 

soit-transmis-de-Gbezera-a-Gambi.JPG

 

 

avis-Bozize-veuve-Isima-entete-.JPGavis-Bozize-veuve-Isima.JPGavis-Bozize-veuve-Isima-2.JPG

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Politique