Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

9 août 2012 4 09 /08 /août /2012 21:11

 

 

 

 

 

 

Djodjo-lors-de-l-investiture-de-son-pere-15-mars-2011.JPG

 

                                          Joseph Bozizé alias Djodjo

 

 

palais-omnisport-KNK.JPG

 

La prétendue « élection » de Joseph Bozizé à la présidence de la Fédération centrafricaine de basket-ball par des délégués qui avaient tous le couteau sous la gorge – contre un adversaire de taille comme l’ancien international Jean de Dieu Mageot – a été la première surprise qui a fait couler de l’encre mais surtout de la salive dans le milieu sportif centrafricain en général, celui du basket-ball en particulier.

Après l’OPA de Patrice Edouard Ngaïssona sur la Fédération centrafricaine de football, celle de Joseph Bozizé sur le basket-ball centrafricain a étalé sur la place publique la volonté d’un pouvoir à la dérive de se racheter aux yeux de la jeunesse centrafricaine à travers les structures sportives draineuses de foules et des actions supposées « lumineuses ».

Interrogé à plusieurs reprises sur son programme et sa vision du basket-ball centrafricain, la réponse de Joseph Bozizé a toujours été « attendez, vous allez voir….moi je suis un homme pragmatique…je n’aime pas beaucoup parler mais je dois d’abord faire les états financiers ».

Depuis, plus rien. Et brusquement, la désignation de la Centrafrique par FIBA-AFRIQUE pour abriter les éliminatoires de la Zone IV a donné comme un coup d’accélérateur à une structure en léthargie mais qui en réalité ne sait où aller.

Dans quelle salle se joueront ces éliminatoires puisque le gymnase Martin Ngoko n’est plus aux normes ?

C’est là que Joseph Bozizé « Djodjo National » dont la démesure n’est pas la moindre des défauts va jeter son dévolue sur la salle omnisport à l’abandon parce que pillée au renversement de l’Empereur Bokassa en septembre 1979 – pour faire de sa réhabilitation tout un programme de développement du basket et un objectif à atteindre en un mois. Excusez du peu ! Coût de l’opération plus de 400 millions de FCFA.

Sachant que la fédération dont il a hérité ne croule pas sous une fortune particulière bien au contraire ses caisses sont vides, où diantre allait-il trouver cette somme astronomique pour la réalisation de son dessein ? La campagne de levée de fonds sans originalité lancée auprès des Centrafricains empêtrés dans une pauvreté sans nom a donné les résultats que l’on sait, c’est à dire pas grand chose.

Malgré tout, la réhabilitation a commencé par la toiture et on entend beaucoup le fils Djodjo parler de son père qui a déjà acheté les matériaux d’un ouvrage titanesque dont la durée des travaux a été certainement sous-estimée par un excès de simplicité et d’optimisme.

Conséquence logique, on parle de plus en plus de report de ce tournoi.

Beaucoup de questions préoccupantes demeurent cependant sans réponse. Où Djodjo a-t-il trouvé ces 400 millions de F CFA? Si c’est son père qui les lui a donnés, où lui-même les a piochés ? Pourquoi continuer la campagne de levée de fonds si le financement des travaux est bouclé ? Quelle est l’entreprise qui est chargée de cette réhabilitation ? Quand, où et dans quelles conditions ce marché public lui a-t-il été attribué ? Pourquoi c’est seulement maintenant que son rejeton a ravi la présidence de la fédération que le père a décidé d’injecter d’importants fonds dans la réhabilitation de ce gymnase qui chaque fin d’année, est réquisitionné d’autorité par ledit rejeton pour organiser pendant deux à trois mois sa kermesse.

Bien malin sera celui qui dira ce qu’il en fera à la fin des travaux. Les mauvaises langues racontent à Bangui qu’il y a aménagé une geôle privée où il séquestre les infortunés qu’il croise sur son chemin. Qu’attendent les structures de contrôle de l’Etat pour se saisir de ce dossier aux relents mafieux ?

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Sports