Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

12 septembre 2012 3 12 /09 /septembre /2012 18:36

 

 

 

 

Kouguere.jpg

 

 


http://www.paris-normandie.fr mercredi 12 septembre 2012 à 08H00

 

BASKET-BALL. Matches amicaux L'homme le plus en vue de la présaison du STB est un Centrafricain de 25 ans au parcours pour le moins singulier.

 

Auteur de 23 points en moyenne lors des trois premiers matches de préparation de Saint-Thomas, Max Kouguere devrait être l'un des maillons forts du club havrais ce soir, à Lillebonne, contre Limoges

 

Si en ce début d'année scolaire, l'élève Max Kouguere, nouveau venu au sein de l'établissement Saint-Thomas, tenait à faire parler de lui, c'est réussi. 22 points face à Mons (Bel), 19 contre Poitiers, puis 29 face au Portel vendredi dernier : même si elles ne seront pas prises en compte à l'heure du bilan, les premières copies rendues par le néo-Havrais sont pour le moins encourageantes.

 

« Ce ne sont que des matches amicaux, relativise sans surprise l'ailier d'1,98 m. Ce qui importe avant tout, c'est qu'à l'entraînement comme en match, j'ai retrouvé le sourire que j'avais perdu depuis plusieurs mois. » Le natif de Brazzaville (Congo) fait ici référence à son passage au Mans, où il n'est jamais parvenu à s'épanouir (3,7 pts, 1,5 rbds, en 14 mn), après avoir été formé à Gravelines (16 bouts de match en Pro A), lancé pour de bon à Antibes (Pro B, 10,6 pts, 3,4 rbds, en 26 mn) et révélé aux yeux de « l'Européen » manceau sous le maillot des Lions de Genève (14,2 pts). Du nord de la France à la Suisse, en passant par la Côte d'Azur, Max Kouguere possède déjà, à 25 ans, quelques tranches de vie sportives à raconter. Mais ce n'est rien comparé à son adolescence, au synopsis tout simplement unique.

Des montages vidéos


Oui, le nouveau numéro 9 du STB cache un passé pour le moins singulier. Né au Congo d'un père centrafricain, il partage son enfance entre les deux pays, au gré des conflits ethniques, avant de se réfugier avec ses frères et de façon définitive à Brazzaville. Kouguere a alors 14 ans. « Au départ, comme la plupart des jeunes en Afrique, j'étais plutôt football. Taekwondo aussi. Mais en Centrafrique, les gens adorent le basket. Mes grands frères en faisant, je n'ai pu y échapper. »


Sous la coupe de ses deux aînés, le « petit » montre plus que de simples aptitudes à manier la sphère orange. Au point de taper dans l'œil d'un certain Maik, investi au sein du championnat congolais et de la « Fédé ». Avec les grands frères Kouguere, ce dernier tente le pari d'envoyer des montages vidéos, vantant les mérites de l'ado, en Europe et aux Etats-Unis. « Quelques collèges US s'étaient montrés intéressés, se souvient l'arrière-ailier, qui a gardé Maik comme agent. Mais nous avions choisi Gravelines, le premier club à s'être manifesté. »


A 18 ans, Kouguere quitte alors pour la première fois son Afrique natale. Et très vite, fait comprendre aux dirigeants nordistes qu'ils ont bien fait de miser sur lui. Fort d'une feuille de stats affichant 19,2 points et 6,2 rebonds de moyenne, il est élu dans le « cinq » majeur du championnat de France Espoirs au terme de l'exercice 2007-2008.

 

Du monde du « street », Max Kouguere a conservé une détente sèche hors norme, qu'il évalue à 1,10 m, et qui lui permit de s'adjuger le prestigieux concours de dunks lors de l'édition 2007 du All Star Game de Bercy. « Le dunk, pour moi, c'est juste un plaisir. Parce que j'ai la chance de disposer de certaines qualités athlétiques », précise le jeune homme, conscient que cette image de joueur monté sur ressorts a parfois pu faire oublier son bagage technique. « Si je l'ai pris, c'est parce que je sais qu'il des qualités, confie Eric Bartecheky au sujet de sa première recrue de l'été. Au Mans, il était dans un rôle où il jouait peu. Chez nous, il aura davantage de responsabilités. »


 David Poisnel

 

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Sports