Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

23 mars 2013 6 23 /03 /mars /2013 16:14

 

 

 

rebelles artilleurs Séléka

 

 

Francetv info avec AFP  23/03/2013 | 15:20

 

"Bangui la coquette" sera-t-elle cueillie par les rebelles samedi 23 mars ? Les troupes de la coalition rebelle de la Séléka seraient à moins de 30 km de la capitale centrafricaine samedi à la mi-journée, progressant depuis le nord sur les deux axes routiers conduisant à la capitale centrafricaine, selon l'un de ses porte-parole Eric Massi.

 

"Bangui la coquette" sera-t-elle cueillie par les rebelles samedi 23 mars ? Les troupes de la coalition rebelle de la Séléka seraient à moins de 30 km de la capitale centrafricaine samedi à la mi-journée, progressant depuis le nord sur les deux axes routiers conduisant à la ville, selon l'un de ses porte-parole Eric Massi.

 

"Nos éléments ont pris Boali", à moins de 50 km de Bangui sur le premier axe routier, et "ont dépassé le PK (point kilométrique) 30" sur le deuxième, avançant vers les deux entrées de la ville. Une route sur un axe nord-ouest, où se situe la localité de Boali et la ville de Bossangoa, mène vers Bangui à l'ouest. Une autre, sur un axe nord-est, y conduit depuis les villes de Sibut et Kaga Bandoro.

 

Le gouvernement demande d'éviter le "bain de sang"

 

"Ils sont en mouvement sur l'ensemble de leurs positions", a affirmé le porte-parole joint par téléphone depuis Paris où il réside. Un chef militaire de la Séléka, le colonel Djouma Narkoyo, avait affirmé vendredi que les rebelles avaient forcé le verrou de Damara, à 75 km au nord de Bangui, entre Sibut et la capitale. "Le commandement de Séléka lance un appel à ses forces ainsi qu'aux Forces armées centrafricaines, et notamment dans la capitale, pour que l'ordre et la discipline règnent, qu'aucune exaction ne soit faite sur les populations. Aucun pillage, vol, viol au cours de la journée en cas d'affrontement. Pour nous l'essentiel c'est que nos troupes soient disciplinées", a ajouté le porte-parole.

 

Le gouvernement d'union nationale du Premier ministre Nicolas Tiangaye a appelé samedi les rebelles de la Séléka à discuter pour éviter "un bain de sang".

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Dépêches