Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

10 mars 2012 6 10 /03 /mars /2012 02:27

 

 

 

 

vue-aerienne-du-Palais-de-la-Renaissance.JPG

                vue aérienne du Palais de la Renaissance de Bangui sur Google Earth

 

 

aeroport-Bangui-Mpoko.JPG

          vue de l'aéroport Bangui Mpoko et de la base aérienne attenante de Mpoko 

 

Bangui, 9 mars (C.A.P) – Les deux Suisses hôtes du Premier Ministre Faustin Archange TOUADERA qui ont été arrêtés le jeudi dernier, lendemain de leur arrivée à Bangui et conduits à la police politique du pouvoir (SRI), pour avoir pris quelques clichés du cortège présidentiel de BOZIZE qui se rendait au Palais de la Renaissance, ont fini par être libérés aux environs de 18 heures GMT et ont regagnés leur hôtel avec le moral dans les chaussettes.

Selon nos informations d’une source proche du dossier ayant souhaité l’anonymat, s’il y avait un second vol hebdomadaire d’Air France de Bangui vers Paris, ils étaient décidés à regagner leur Suisse natale. L’annonce et la couverture quasi instantanée de leur arrestation par Centrafrique-Presse a dû sans doute contribuer à l’heureux dénouement de leur mésaventure.

On ne cessera de marteler que la paranoïa ambiante à Bangui  et les réflexes des autorités en place qui voit un mercenaire et un putschiste derrière chaque blanc de type européen dans le pays, sont totalement incompatibles avec les incessants appels du gouvernement centrafricain à la venue des investisseurs et ne peuvent encourager quelque investisseur que ce soit à mettre pied dans un tel pays.

Les raisons invoquées pour l’arrestation de ces deux Suisses (prise de photos du cortège présidentiel), pourtant et de surcroît invités du PM TOUADERA, sont tellement ridicules et dérisoires que c’est vraiment une honte pour le pays que d’en parler.. De nos jours, pour faire un coup d’Etat, on n’a plus besoin de venir prendre des photos sur place. Il suffit de recourir à Google Earth sur un ordinateur connecté à Internet et on procède à toutes les localisations que l’on veut.

On ne prendra BOZIZE au sérieux que lorsqu’il traînera en justice la NASA afin d’interdire à Google Earth de montrer la vue aérienne et la carte aussi précise de Bangui depuis Internet. Faute de cette poursuite judiciaire contre la NASA, que BOZIZE et ses GP arrêtent d’importuner les gens qui veulent immortaliser quelques vues de la ville de Bangui avec leur appareils photos. Il est totalement aberrant que quelques minutes avant de poser leur avion à Bangui Mpoko, l’équipage d’Air France soit obligé d’annoncer aux passagers qu’il est formellement interdit de prendre des vues de l’aéroport et certains édifices de la capitale centrafricaine. Et avec cela, on veut que des touristes viennent nombreux visiter le pays !  

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Annonces et divers