Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

29 septembre 2011 4 29 /09 /septembre /2011 23:22

 

 

-obscurite.jpg

 

barricades de rue à Bangui

 

Radio Ndéké Luka Jeudi, 29 Septembre 2011 14:16

5 enfants évanouis, des barricades érigées sur la voie publique et des pneus brûlés par des manifestants dispersés par la police et les éléments de la garde présidentielle. C’est le décor de la manifestation des habitants du quartier Camerounais situé au KM5, dans le 3ème arrondissement de Bangui. Ils ont protesté ainsi contre l’absence depuis 2 mois de l’électricité dans leur localité.

La colère de ces clients de l’Energie Centrafricaine (ENERCA) fait suite à une promesse non tenue par la direction commerciale de cette entreprise para étatique. Une promesse relative au rétablissement de la lumière dans ce quartier très populaire, non loin du principal centre commercial de Bangui.

Dans les faits explique une des mécontents, « au cours d’une dernière opération de  recouvrement des factures nous avions non seulement refusé de payer ces factures, mais aussi avions maintenus l’agent de l’ENERCA pour faire entendre notre voix par sa direction. Nous avions déjà tenu informé l’ENERCA sur notre manifestation. Car, souvent nous réglons de factures sans pour autant bénéficier de la lumière. Pour ce jour, nous étions surpris de constater la présence en surnombre des forces de défense et de sécurité pour disperser notre revendication par de tirs à balle réelle. D’après les informations en notre possession, notre privation en lumière serait due simplement au fait que nous n’avions pas élu dans notre arrondissement un député issu du parti au pouvoir le Kwa Na Kwa (KNK)».

La manifestation du quartier Camerounais intervient quelques mois après celle du 5ème arrondissement, où l’eau et l’électricité avaient été revendiquées.

Il faut dire que la répartition du courant électrique a toujours été ces derniers temps très inégale. Certains quartiers disposent de la lumière en permanence, tandis que d’autres en souffrent.

Avec ses partenaires au développement, le gouvernement vient d’entamer la construction d’un barrage hydroélectrique de Boali III (95 kilomètres nord de Bangui. 10 mégawatts watts sont attendus des travaux pour réduire le temps de délestage.

 

NDLR : Le calvaire des populations de la plupart des quartiers populaires de la capitale se poursuit et on se demande quand cela prendra fin. Si on n'habite pas à proximité des hôpitaux et de certains endroits stratégiques, on est à tous les coups victime des délestages de l'ENERCA. C'est depuis des lustres que cela perdure dans la plus grande indifférence des autorités dont l'inaptitude à conduire les affaires du pays n'est plus à démontrer. .

 

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Société