Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

27 décembre 2012 4 27 /12 /décembre /2012 02:28

 

 

 

des-manifestants-devant-lambassade-de-france-c3a0-bangui.jpg

devanture de l'ambassade de France à Bangui

 

 

Bangui, 26 décembre 2012 (RJDH) – Des jeunes qui se faisaient appelés les ‘’Jeunes Patriotes Centrafricains’’, ont manifesté ce matin, en brûlant le drapeau de la République Française, à l’ambassade à Bangui. Ceux-ci affirmaient avoir agi ainsi pour dénoncer ‘’les mains invisibles étrangères’’ qui appuieraient, selon eux, des actions visant à déstabiliser la République Centrafricaine.


Dans la marche qu’ils ont organisée à travers la ville de Bangui, les manifestants ont également brûlé des pneus devant l’ambassade de France, accompagné de jet de pierre. Au niveau de l’ambassade des Etats-Unis d’Amérique à Bangui, ces jeunes ont barricadé la route et perturbé la circulation. Ils ont été dispersés quelques minutes plus tard par la police. Ces jeunes venus de tout côté disaient agir contre les avancées rebelles de l’alliance Séléka.


Face à ces actes de vandalisme, le ministre des affaires étrangères, Antoine Gambi, a profité d’une rencontre qu’il a eu avec le corps diplomatique, pour présenter des excuses du gouvernement centrafricain à la France et aux Etats-Unis. Pour comme lui il faut considérer cet agissement des « actes isolés orchestrés par quelques jeunes malintentionnés ».

 

Pendant cette rencontre, Antoine Gambi a demandé à la communauté internationale d’user de son pouvoir pour faire arrêter l’avancée des rebelles vers Bangui.

 

Le gouvernement a aussi réitéré son engagement à se rendre à Libreville le vendredi, afin de  négocier  avec les rebelles. Le ministre des affaires étrangères a affirmé que les autorités du pays tiennent aussi à la déclaration des chefs d’Etat de la CEEAC à Ndjamena.

 

Pour l’ambassadeur de France à Bangui, Serge Mucetti, l’unique solution pour sauver la situation actuelle reste le dialogue. « La France est disposée à aider le gouvernement centrafricain à avoir tenir ce dialogue avec la rébellion », dit-il.

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Annonces et divers