Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

17 novembre 2011 4 17 /11 /novembre /2011 01:33

 

 

 

 

Bangui


Radio Ndéké Luka Mercredi, 16 Novembre 2011 13:01

 

La rencontre sous-régionale du Mouvement d’Action des Jeunes (MAJ) s’est ouverte le 15 novembre 2011 à Bangui, capitale de la République centrafricaine. La sensibilisation  contre le VIH/SIDA, le respect des modes de prévention des infections sexuellement transmissibles sont au centre des débats. Une vingtaine de jeunes, venus de plusieurs pays d’Afrique, membres du mouvement, prennent part à cette rencontre.

 

Le MAJ à travers la rencontre de Bangui entend mettre en exergue le thème  de la journée mondiale contre le Sida 2011. « Zéro nouvelle infection au VIH, zéro cas de décès lié au Sida et zéro discrimination ».

 

Les échanges d’expériences par pays, occupent également une bonne partie des travaux de la rencontre. Carine Libango, déléguée de la République Démocratique du Congo, et présidente du MAJ de la province de l’Equateur, en partageant l’expérience congolaise avec ses pairs, a affirmé que « … MAJ a récupéré plusieurs jeunes filles, mineures et travailleuses de sexe, qu’il a hébergées, scolarisées et  a réintégrées ».

 

Pour Lisette Emmanuela Wafo, présidente du MAJ de Doula au Cameroun, les activités du mouvement dans son pays est développé autour de la planification familiale. « On fait des causeries éducatives sur les Infections Sexuellement Transmissibles, la prise en charge globale des avortements, donc prévention et post-avortement », a-t-elle mentionné.

 

Les jeunes sont les premiers responsables de leur santé. Ils doivent être soutenus par les autorités des pays concernés par le mouvement dans la région Afrique, selon Eléonore Kouakouaya, point focal et représentante du MAJ région Afrique, venue de la Cote d’Ivoire. Elle a ajouté que « la jeunesse doit savoir que son bien être d’aujourd’hui et de demain lui appartient d’abord. Pour les autorités, c’est de venir en soutien à cette jeunesse, leader d’aujourd’hui et de demain, pour rester en bonne santé et de pouvoir assurer la relève ».

 

Le Tchad, le Congo-Brazzaville, le Cameroun, la RD Congo, la Côte-D’ivoire, le Kenya et enfin la RCA pays organisateur prennent part à cette rencontre à Bangui qui terminent ce soir.

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Société