Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

13 janvier 2012 5 13 /01 /janvier /2012 02:22

 

 

boucherie à Bouboui

 DEPECHE RJDH-RADIOS COMMUNAUTAIRES

Le Réseau des Journalistes pour les Droits de l'Homme en République Centrafricaine Contact: 70 90 92 78/ 75 20 49 36 – internewsrca@gmail.com - http://reseaudesjournalistesrca.wordpress.com  

Bangui, 12 Janvier 2012

Bangui : Affaire des 5 bouchers : délai de gardez-à-vue épuisé mais toujours détenus

Les 5 bouchers arrêtés le vendredi dernier pour « association de malfaiteurs », viennent d’épuiser totalement la période de garder-à-vue ce jeudi, (trois jours renouvelable une fois), selon les dispositions de l’article 40 du nouveau Code de procédures pénales.

Toutefois, ils sont toujours maintenus à l’Office central de répression du banditisme (OCRB) à Bangui. Mais leur avocat, Maître Olivier Manguéréka, se plaint de ne pas avoir accès à leur dossier jusqu’à ce jour et indique que ses clients n’ont pas encore reçu le mandat de dépôt.

« Mes clients sont détenus sans connaitre les vrais motifs de leurs accusations, moi-même je ne suis pas encore entré en possession de leur dossier pour comprendre davantage ce qui leur est reproché », a indiqué Maître Manguéréka dans un entretien avec le RJDH.

Pour la défense, l’argument du Procureur de la République selon lequel ces bouchers ont été arrêtés parce qu’ils constituaient « une association de malfaiteurs », tendant à inciter à la révolte en se rebellant contre « une décision d’Etat », n’est pas valable parce que la Constitution centrafricaine garantit la liberté de réunion à tous les citoyens.

« La liberté de réunion est garantie par la Constitution de la République Centrafricaine, donc considérer une réunion de concertation destinée à formuler des propositions au gouvernement comme une association de malfaiteurs n’est pas acceptable », a-t-il fait remarquer et a promis de déposer une requête de libération.

Cette affaire se situe dans la foulée des problèmes qui entourent le transfert du marché à bétail au PK 45 de Bangui. Les vendeurs de boeufs et les bouchers se plaignent de la distance, mais aussi du coût du transport de la viande vers Bangui qui est selon eux trop cher avec une incidence sur leur chiffre d’affaire.

 

 

Bangui : Des journalistes se mobilisent contre le Sida

Acquérir des connaissances pratiques sur les méthodes d’investigation sur le VIH /sida est l’objet d’une rencontre à laquelle prennent part 12 journalistes des radios communautaires du pays à Bangui ce jeudi.

« Le sida étant une épidémie complexe et évolutif, les professionnels des medias qui constituent les acteurs privilégiés dans la diffusion des messages innovants et adaptés ont

besoin d’être renforcés dans leurs capacités de manière continue », a fait remarquer le président du Réseau des médias africains de lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme (REMASTP), Mathurin Momet, pour justifier cette formation.

Pour lui, la République Centrafricaine ayant le taux de prévalence du VIH/sida le plus élevé de la sous-région d’Afrique centrale (5,9%), les medias sont fortement sollicités et interpellés comme acteurs de premier rang.

Financé par l’Institut Panos Paris, cette rencontre s’inscrit dans le cadre du projet baptisé Médias d’Afrique centrale contre le VIH/sida, lancé en juillet dernier à Bangui. Il s’agit d’impliquer davantage les médias nationaux et régionaux dans la lutte contre cette maladie. La formation s’achèvera le 25 janvier prochain.

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Dossiers